Hooo je les aime celles là ! Une bonne Peugeot 309, la voiture qui a totalement oublié d’être sexy, même si, une fois transformée en GTI 16, elle savait largement faire oublier son physique ingrat ! Mis à part que là, pas de GTI ni de 16s à l’horizon, mais un swap de l’espace avec un B18 turbo… 

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 19

Les mauvaises langues auront vite dit qu’on a trouvé le moyen de fiabiliser une française en l’équipant d’un bloc Honda ! Ce à quoi, on peut leur répondre que ce n’est pas le couple du B18 qui risque de mettre en défaut un châssis signé Peugeot… Mis à part que justement, afin de faire découvrir ce que couple signifie, notre B18 se voit équipé d’un turbo.


"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 23

Ce projet est anglais, donc forcément, un peu chtarbé ! En même fallait quand même oser pour se dire qu’on allait transformer une 309 basique, en un missile routier, animé d’un Vtec turbalisé.

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 24

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 25

En attendant, notre Peugeot est entièrement vidée, refaite, arceautée et passée en mode guerrière pour aller taquiner la trajo. Liaisons revues, freinage confié à Brembo, planche de bord qui se limite au strict minimum avec juste les manos pour veiller à la pompe à feu, baquets Sparco, volant monté en Snap Off, fender flares pour rentrer des roues XXR en 16′ chaussées en R888, tout est prêt pour recevoir la greffe.

Sous le capot, un B18 turbalisé, qui faisait le bonheur d’un coupé Civic EJ. Pour l’association avec la 309, il se voit équipé d’une admission de chez Edelbrock, une ligne full inox faite maison, tout comme la gestion. Il est bien entendu revu de fond en comble pour encaisser le souffle de l’escargot ! Puis nos voisins anglais, contrairement à nous, n’ont pas  forcément le besoin de jouer à celui qui a la plus grosse… du coup, l’engin n’a pas reçu les honneurs d’un banc, ce qui n’empêche pas son proprio d’estimer la puissance à 330 ch. Voilà qui parait cohérent et homogène… puisqu’à quoi ça sert d’avoir des watts à la pelle si c’est pour les voir partir en fumée ?!

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 34

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 35

 En attendant la Peugeot gagne en muscle, que ce soit dehors comme dedans et ne cherche pas à cacher ses intentions de bad girls. Ca lui va bien, et si cela ne lui a pas fait gagner un physique de miss, elle en devient tout de même brutale.

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 36

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 37

Encore un projet sympathique sur une base française, qui, chez nous, en dehors des GTI et GTI 16, peine encore à séduire. Pourtant… avec un peu d’imagination et des talents de mécano… le potentiel est là.

"Project Pugonda" : La Peugeot 309 Vtec turbo... 38

© Project pugonda