Dans l’genre sexy, il faut reconnaitre que la Peugeot 309 ne risque pas de rafler la 1ère place… même le podium, elle n’y monterait pas ! Et malheureusement le temps n’y changera rien non plus. A part y rajouter des points de rouilles, elle n’en sera pas plus belle pour autant. Forcément, avec un physique aussi ingrat, il lui a fallu d’autre atouts… Comme son bloc 16s sur lequel certains y ont greffé un turbo !

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 19

Si vous comparez l’esthétique de cette 309 GTi 16 Turbo avec celle d’une GTi 16 d’origine, vous remarquerez qu’elle a perdu plusieurs de ses appendices qui lui permettait de rouler des mécaniques. Les protections latérales ont disparu. Le pare-choc, sans ses anti-brouillards et ses longues portées, semble venu d’une banale mazout ! La calandre a perdu son lion tout le le cul qui continue de chercher son becquet. 


Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 20

De GTi 16, elle n’en a plus que le nom… et le moteur, qui se fait désormais souffler dans les cornets par un turbo bien énervé. Notez au passage le shaved-bay juste parfait. Histoire de souder le bitume, la 309, qui n’est déjà pas mal d’origine, si ce n’est ce cul un peu nerveux (Enfin, une Peugeot des 80’s finalement !), est posée par terre. Aux 4 coins, des XXR 002 qui ne tombent pas dans l’ostentatoire et qui sied parfaitement au style de la young’ qui ne l’est plus vraiment ! Enfin, on finit avec le physique par une paire de rétro obus et une robe rouge sang qui vient recouvrir tout ça. 

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 21

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 28

Dans l’habitacle, c’est baquets, manos et sono. Cherchez l’erreur ! A croire que les Pssscchhiiiits ne suffisent pas àenthousiasmer le pilote calé dans les beaux baquets tous neufs, un volant OMP tulipé dans les mains. C’est vrai que le dessin de la planche de bord accuse son âge, mais c’est fonctionnel. Seul l’arceau manque à l’appel, et la caisse doit couiner comme une mémère à chaque virage !

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 29

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 30

Désolé, l’histoire s’arrêtera là, impossible de trouver les specs de l’engin pour savoir le nombre de bourrins qui s’amuse à faire couiner les boudins avant ! Il n’empêche que paradoxalement, traitée de la sorte, la Peugeot 309 parait soudainement beaucoup plus attirante. Non, j’ai pas dit sexy… quoique !

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 31

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 32

Peugeot 309 GTi 16 Turbo... Presque sleeper ! 33

© JTMedia.fi