Un paquet de Granola au 1er qui trouve ! Sachant que l’engin, qui semble tout droit sorti du dernier remake de Mad Max, a eu une vie bien rangée avant de se retrouver génétique transformé… A tel point qu’à part le châssis, il n’y a plus rien en commun avec la reine du drift qu’elle était avant… Haaaaa, v’là un indice qui pourrait vous aider !

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 19

Ou alors, pour les plus malins, simplement taper DeathKart dans Google… et donc découvrir que ce monstre d’acier était encore il y a peu, une Nissan 240 SX S13. La caisse appartient à Mike Perez, un amateur de drift et accessoirement, boss de Speed Warhouse, atelier spécialisé dans la préparation tendance drift en Pennsylvanie.


DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 20

A la base, la S13 affichait tout l’attirail pour faire d’elle et de Mike, les king du parking. Kit large, jantes brillantes, déport de sa race, camber, déco à la F&F… bref, le truc qui sort pas du lot quoi ! Parce que même si c’est bien fait, des japonaises transformées en guirlande de Noël, c’est du classique.

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 21

Du coup, fallait faire différent… oser claquer les fesses des codes établis et par la même occasion, s’offrir un p’tit coup de comm’. Alors je ne sais pas c’qu’il s’est passé dans la tête de Mike, mais faut croire que le gars s’est pris un bon coup de foudre !

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 30

L’idée a été de tout virer, garder le châssis et tout recommencer. Simple une fois vue comme ça. Fallait quand même réussir à pondre l’engin et surtout, lui donner vie. Parce que ce genre de délire, on en a tous… mais combien les mènent réellement au bout ?!

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 31

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 32

En tout cas, Mike l’a fait. Il désosse la S13 pour ne conserver que le châssis. Il hésite longuement pour le bloc, penchant initialement sur un bon gros V8. Puis en définitive, il préfère rester dans le sushi et opte pour un 6 en ligne turbo 1JZ. En y étant, il remplace le turbo par un Precision 6262, pose des arbres à cames plus pointus, des injecteurs plus gros, un pompe gros débit et un gestion AEM Infinity. Les watts montent à 550 ch hors taxes, histoire de bien faire fumer la gomme.

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 33

Justement, en parlant de gomme, elle a des gros crampons et son truc, c’est plus la gadoue que l’asphalte bien lisse ! Enfin, cela n’empêche pas Mike de les faire fumer ! Pour le reste, c’est un enchevêtrement de tubes et de plaques qui viennent remplacer ce qu’on appelait avant carrosserie. Les liaisons qui semblent passer en mode off-road, sont des combinés Tein, car l’objectif de ce DeathKart, c’est bel et bien le déhanché de postérieur et non le saut artistique.

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 34

Enfin l’habitacle, du moins si on peut toujours l’appeler comme ça, puisque la planche de bord prend la forme d’une tôle qui ne s’encombre de rien ! 2 manos, un baquet Bride, volant, pédales, levier et vitesse et frein à main. Même le passager a été remplacé par une gunmachine calibre .50 !

DeathKart - Allez, j'vous laisse deviner quelle caisse se cache la dessous... 42

De Nissan 240 SX, elle n’en a peut être que le nom, et encore ! En tout cas, l’objectif de Mike est atteint, une bonne grosse gifle oculaire… en tout cas, c’est c’que ça m’a fait quand Julien de Graphikustoms m’a fait connaitre cet engin…

© Mike Prez & Super Street Network