’68 Ford GT40 – Racing queen…



Bon, vous allez m’aider. La Ford GT40, ce n’est pas la 1ère fois qu’elle vient poser ses gommards sur les lignes de DLEDMV ! J’vous en parlais déjà là, là, là et là…! Mais voilà, j’ai un p’tit shooting à partager avec vous, et il me faut quand même trouver de quoi les accompagner. Alors je garde mes blagues ringardes pour un prochaine fois, et je vais vous raconter quelques anecdotes sur la Ford la plus populaire de l’histoire !


La GT40, c’est d’abord la réponse du berger Henry à la bergère Enzo ! Henry Ford veut accrocher une victoire aux 24h du Mans à son tableau de chasse… Quand il apprend que Ferrari est en proie à des difficultés financières, il prend contact avec le Commendatore et envoie une batterie d’experts pour réaliser un audit comptable et financier en vue d’une offre de rachat. Enzo laisse faire, tranquille, et lorsqu’Henry abat son jeu, après avoir claqué un bon gros paquet de dollars, le Commendatore le renvoie simplement dans ses 22 et se retire des négociations au dernier moment ! Vexé, Ford contact alors Lotus, Lola et Cooper dans le but de développer une sportive qui doit obligatoirement venir damner le pion aux italiennes rouges en course GT… La suite on la connait, 4 victoires en 66, 67, 68 et 69.

Son nom, elle le doit à sa hauteur. La GT40 mesure 1m02 soit, 40 pouces. C’est aussi cette raison qui a poussé Ford à baptiser sa version de 2005, Ford GT… Elle mesurait 1m12 et dépassait donc les 40 pouces originels.

Lors de la victoire de 1967, Dan Gurney va, sans le vouloir, lancer une mode qui continue 50 ans plus tard. Sur le podium, il fait péter le bouchon de sa bouteille de champagne et arrose tous ceux qui se trouvent à proximité. Dan a d’ailleurs conservé la bouteille en guise de souvenir.

67 est la 1ère victoire 100% américaine dans la Sarthe… Voiture américaine, avec équipage composé de 3 pilotes américains. Châssis, moteur, boite et carrosserie Ford. Même les pneus Goodyear viennent de chez l’oncle Sam.

En 64, alors que la GT40 voit le jour et s’apprête à faire ses débuts au Mans, Ford développe et assemble 2 voitures pour les essais préliminaires. La 1ère sera détruite et la 2nde endommagée au cours des tous premiers tours ! Débuts difficiles…

La 1ère victoire d’une GT40 arrive en 65 aux 2000 km de Daytona. Une MKII motorisée par le V8 de 7.0l et préparée par un certain Carroll Shelby. La même année, histoire de mettre toutes les chances de son côté, Ford engage pas moins de 7 GT40 aux 24h du Mans, aussi bien des MKI 4.7l que des MKII 7.0l… aucune ne franchira la ligne d’arrivée.

En 69, Jackie Ickx perturbe le départ de la course d’endurance. Il décide de rejoindre sa Ford en marchant, s’installe tranquillement, attache son harnais et se lance bon dernier… Il remportera la course 24h plus tard ! L’année suivante, le célèbre départ en épis sera abandonné au profit du départ lancé. 

Au delà du Mans et des courses d’endurance, la GT40 a également remporté le championnat de France de rallye en catégorie GT. 

La GT40 est l’une des voitures les plus copiées (Avec la Cobra et la Porsche 356). Pourtant, la réplique signée par les anglais de chez Safir Engineering peut être considérée comme une construction officielle. En effet, lorsque Ford arrête la production de sa sportive, c’est la petite structure anglaise qui va racheter le nom officiel “GT40” et reprendre la production originale en continuant même la chronologie des numéros de châssis et le V8 Ford 4.7l.

Dans le remake de “Gone in 60 Seconds” (60 secondes chrono), Jeff Mann le chef décorateur, proposa d’abord pour le rôle d’Eleanor, une GT40 type Le Mans. Mais l’étroitesse de l’habitacle fit que le réalisateur, Jerry Bruckheimer, préféra la Mustang GT 500 de 67. 

Pour les puristes, la bête jaune qui s’offre à vous depuis le début, est le châssis P/1079 qui a vu le jour en 68 sur commande de Jean Blaton, un pilote belge. Elle débute aux 1000 km de Monza la même année avant de rejoindre l’Ecurie Francorchamps pour les 1000 km de Spa et les 24h du Mans où elle sortira de la piste dans le virage de Mulsanne. L’épave sera rachetée par Franco Sbarro qui la stockera pendant des années avant qu’elles ne changent de mains à plusieurs reprises, jusqu’à ce qu’elle soit restaurée en 99 et retrouve la piste en 2003. 


Enfin la conclusion, je la laisse à Jérémy Clarkson : “La GT40 était-elle la plus grande hypercar de toutes? Eh bien, c’est une question à laquelle je n’ai jamais vraiment pu répondre, parce que la GT40 fait 40 pouces de haut…”. Toujours d’une logique implacable ce JC !

© Duncan Hamilton


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *