Partage

La Clio Williams continue de faire vibrer les amateurs de petites sportives teigneuses et nerveuses.  Un moteur avec c’qu’il faut. Un châssis qui encaisse tout en sachant se montrer vivant et efficace. Un poids qui savait encore rester à 3 chiffres… Ouais, elle a marqué son époque et ceux qui l’ont vécue. Mais au delà de la GTi exceptionnelle qu’elle était, elle a aussi eu les honneurs de la F1 toute entière en se payant le luxe d’être Safety Car officiel… Et oui, encore une histoire qui va vous permettre de vous la péter !

Renault Clio Williams : Devant les F1 1

Malgré ce qu’on peut penser, l’Argentine est le berceau de plusieurs personnes qui ont marqué l’histoire de l’auto… Juan Manuel Fangio, Carlos Reutemann, José Maria Lopez, Alejandro de Tomaso, Horacio Pagani… et bien d’autres, même si on a dans cette liste, la plupart des victoires et titres internationaux. 


Renault Clio Williams : Devant les F1 2

Quoiqu’il en soit, rien d’étonnant de savoir que l’Argentine reçoit depuis 1980 une des manches du WRC. Un peu moins connues, celles de F1. D’abord de 53 à 60, puis de 71 à 81 et enfin de 95 à 98. Et c’est justement cette dernière période qui nous intéresse aujourd’hui.

Renault Clio Williams : Devant les F1 3

En 1996, Renault est au sommet de sa gloire et va enfiler les titres en tant que motoriste chez Williams (92, 93, 94, 96, 97) et Benetton (95). La marque au losange a fait son come back en 89 avec un V10 qui rapidement, va surpasser la concurrence qui, mis à part Honda, continue de croire au V8 et au V12. 

Renault Clio Williams : Devant les F1 4

Sur la route, c’est plus compliqué. La R19 16s commence à vieillir. La nouvelle Megane 2.0 16 offre un châssis mais une ligne aussi banale qu’un album de Grégoire… et sa version Maxi ne lui sauvera pas la mise. La Safrane Biturbo n’a jamais convaincu. La Laguna avec son V6 fait tomber tous les fans de la R21 2l Turbo en dépression ! Bref, heureusement que la Clio Williams est là, mais elle fait figure de survivante, dernier symbole d’une sur le déclin qui s’apprête à vivre ses dernières heures.

Renault Clio Williams : Devant les F1 5

Il n’empêche que la petite sportive, reine des GTi, a marqué son temps, son époque et ses aficionados… Surtout qu’en 1996 lors du GP de F1 d’Argentine, elle a eu les honneurs ultimes de tenir la meute des monoplaces en tant que Safety Car officiel. Oui, rien que ça. 

Renault Clio Williams : Devant les F1 6

Un modèle unique, avec son bloc F16 ie et ses 150 ch pour 990 kg, la citadines sous stéroïdes est laissée d’origine. Elle reçoit juste son lot de stickers, un arceau, des harnais et la rampe lumineuse sur le toit. 

Renault Clio Williams : Devant les F1 7

Elle ressort aujourd’hui, et se retrouve à la vente, juste débarrassée de son arbre de Noël mais avec seulement 46.000 km au compteur. Si elle vous intéresse, elle est justement à vendre 50.000 $ soit un peu plus de 41.000 €… Oui, presque le prix d’une Ph1 française flambante avec 150.000 bornes ! Pour une telle exclue, ça peut valoir le coup de la faire venir… enfin, j’dis ça, j’dis rien !

© cwnbsf & Signatures éventuelles


Partage