’75 VW Scirocco – Steven Young ! 3



Eh ouais, vous connaissiez Paul Young (Quoique, c’est un chanteur de veux maintenant !), chanteur à midinette dans les 80’s, adepte du brushing et du torse velu apparent. Eh bien voici maintenant Steven Young… Rien à voir avec l’acolyte de Zucchero, non, Steven, lui, il roule juste en young. Un coupé VW Scirocco ressorti des 70’s… presque d’origine… j’ai bien dit presque !

Ben oui, vous savez bien c’qu’on pense des voitures d’origine… c’est sympa, mais modifiées, avec du gout et des accessoires qui ne dénaturent pas et qui ne vous font pas fondre la rétine, on prend. Et celle de Steven, elle répond à tout cela… en même temps !

Venons en au Scirocco si vous le voulez bien. Quand VW confie à Ital Design le dessin de la Golf qui a la lourde de tâche de venir remplacer la Cox, Giugiaro fait remarquer gentiment que l’empattement semble un peu juste pour recevoir convenablement 4 passagers mais que, par contre, il serait absolument parfait pour un coupé 2+2, aux lignes sportives. M’enfin au niveau de l’état major de VW, on est plus occupé à faire passer les anciens moteurs arrière à l’avant, qu’à écouter les délires stylistiques d’un designer italien… La proposition est rejetée !

De l’autre côté des Alpes, Karmann commence à se faire du soucis. L’arrivée de la Golf et le changement radical de politique technique au niveau de l’architecture des nouvelles voitures, signent aussi la fin du Karmann Ghia, et ainsi, le contrat qui lie le constructeur-designer à VW. Il faut trouver une idée pour ne pas se retrouver à la ramasse. 

C’est là que la lumière va apparaitre entre nos 2 designer. Ils décident d’unir leurs forces et de retourner à la charge des grosses têtes de chez VW avec, dans leurs cartons, un coupé sympathique nommé Scirocco. La proposition est simple, VW fournit les pièces issues de la Golf. Ital Design s’occupe de l’étude et du développement, le tout financé par Karmann qui se chargera de l’assemblage. VW limite l’investissement, et récolte en retour gloire et fortune en cas de succès commercial. Le deal est validé et le Scirocco apparait au salon de Genève 74, soit 6 mois avant la Golf dont elle est sensée être dérivée. Comme quoi, 1 petit constructeur est souvent plus réactif qu’un gros !

Il s’agit également de la 1ère VW traction avant. Les experts diront qu’avant elle, VW avait déjà 2 tractions au catalogue, la K70 apparue en 70 et la Passat commercialisée en 73… Mais si on prend en compte que la K70 était à la base une NSU et la Passat une Audi 80… Don’t act !

Avec plus de 504.153 exemplaires assemblés chez Karmann entre 73 et 81, on peut dire que le duo a largement remporté son pari. Avec parmi eux, celui de Steven, sorti en 75. 

Il s’agit d’un TS 1.1l full stock, avec ses phares jaunes, si ce n’est un léger kit airride MTS par et 4 BBS RM012 de Golf II montées sur voile Inox. Pour le reste, c’est comme à sa sortie d’usine, et dans un état encore vaillant, même si Steven a offert à son coupé une voile pour raviver la peinture d’origine et qu’il ne va pas tarder à passer par la case restauration d’ici peu (Confiée aux pros de chez Metal Project.)

L’habitacle a traversé les années sans dégats apparents. Le tableau de bord n’est pas fendu, le volant et le pommeau se portent comme un charme. Seul la sellerie commence à accuser son âge, mais Steven a réussi à dénicher le tissu d’origine en Floride. Elle ne va pas tarder à retrouver une 2nde jeunesse. 

N’en jetez plus, ça suffit. Caisse d’origine, habitacle d’origine, on se limite comme souvent à un droppage en règle et un set de pompes qui sied parfaitement au style et l’âge de la caisse. Basta ! Le résultat, il est à tomber… surtout mis en valeur par les clichés du fabulous ΥΔDΣ O’TOGRAPIX et l’exceptionnel Costa (Si vous ne les suivez pas, vous ratez vraiment quelque chose !).

Bien sûr vous pouvez compter sur Steven et moi pour vous tenir au courant quand le coupé VW aura eu sa cure de jouvence, mais ce qui est sûr, c’est qu’il a déjà largement de quoi pulvériser la rétine… J’sais pas vous, mais je trouve que ça sent l’essence ici !

© ΥΔDΣ O’TOGRAPIX & KΩS photography pour DLEDMV / Diablo Photography & Rollhard via Loïc Dupont



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “’75 VW Scirocco – Steven Young !