Partage

La famille restomod s’agrandie. Après les Porsche et autres muscle car, voilà que débarque la nouvelle tendance des S.U.V. Mais ce coup-ci, on a le maitre des S.U.V, le roi du franchissement en mode costard – cravate et Weston cirées ! Le Range Rover Classic, celui par qui tout aurait presque pu commencer ! 

Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 1

Le Range Classic a vu le jour en 70. Il n’avait alors que 2 portes (4 à partir de 81) et malgré un look classieux et un habitacle digne d’un salon anglais, il offrait des aptitudes de franchissement à rendre jaloux un 4×4 japonais ! Oui, à l’époque, en face de lui, seuls les japonais proposaient quelque chose. Et encore, ça n’avait rien de sexy. On était plus dans l’agricole… Oui, dans les 70’s, un 4×4, c’était fait pour faire du franchissement, patauger dans la boue et transporter de l’outillage ! On était loin de cette tendance à la con des S.U.V sur le parking du Country Club. Sauf pour le Range Rover… qui sera le seul sur le marché des 4×4 premium avant l’arrivée des allemands à la fin des 90’s !


Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 2

Grâce àce quasi-monopole, le Range Rover Classic a atteint un statut particulier pour les fans de 4×4. D’une, il est toujours aussi efficace en franchissement. Il offre également une robustesse qui peut vous réconcilier avec les voitures anglaises. Mais surtout, il est devenu tellement tendance avec son look agréablement vintage. L’occasion était trop grande pour l’équipe de East Coast Defender, un spécialiste des Defender et Range Classic basé en Floride depuis 2013 et qui vient d’ouvrir un bureau à Malibu en Californie. 

Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 3

En bon préparateur américain, ils ont bien entendu, greffé un V8 à l’anglais. Un LS3 de chez Chevy, le V8 6.2l des Camaro et autres Corvette. Avec 430 ch et 575 Nm de couple, il ne donne pas des ailes au lourd Range, mais il lui permet de remuer sa tôle plus facilement qu’avec son V8 3.9l d’origine et ses 182 ch. Et encore, pour les plus exigeant, ECD propose un kit compresseur qui fait passer les 500 ch au gazier.

Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 4

Au niveau de la ligne, on est dans le restomod ! Comprenez par là qu’on garde le dessin originel, mais on joue sur les détails bien modernes. Phares Xenon, calandre satiné, clignos, veilleuses et feux arrière carénés, robe bicolore,  vitres teintées et jantes en 24′. Ca pose le parpaing ! 

Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 5

Dans l’habitacle, c’est luxe et volupté ! 8 vaches prennent place sur les sièges et le tableau de bord, la moquette est épaisse, le bois précieux coure sur les portes et la console. La technologie est issue de ce qu’il se fait de mieux, tout en évitant de dénaturer le style cosy si british !

Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 6

Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 10

Bon, on va éviter de vous provoquer une hémorragie nasale en parlant prix… enfin, comptez quand même 6 chiffres pour vous offrir ce genre d’engin décalé… M’enfin, si ça dépasse votre budget, East Coast Defender propose également des traitements identiques pour les Defender… enfin, pas sûr que ce soit moins cher !

Range Rover Classic restomod en LS3 : "Project Alpha" 11

Enjoy…

© East Coast Defender 


Partage