Aston Martin Cygnet… V8 ! Le retour de Rocco et de Mimi Mathy 1



C’est toujours à ça que me fait penser le swap d’un gros moteur dans une petite caisse ! Mais là, pas de préparateur excentrique. Non oubliez la théorie des américains qui foutent des V8 de partout. Cette Cygnet V8 est juste le délire des ingénieurs de chez Aston ! Quand les anglais se lâchent, ça laisse des traces…

L’Aston Martin Cygnet, c’est le concept de la caisse qui sert à rien, vendue à un prix totalement débile, juste parce qu’elle a un blason prestigieux… tout ça poussé à son paroxysme ! En fait, c’est une Toyota IQ revue par Aston Martin. Coup marketing, manque d’humilité ? Pas du coup… Réponse à une norme européenne qui imposait aux constructeurs de respecter une règle stricte en terme de rejet de CO2 au sein de leur gamme complète. Au delà d’une certaine valeur, ils devaient payer des pénalités.

Du coup, pour faire chuter les rejets de sa gamme, les têtes pensantes de chez Aston eurent l’idée de sortir un microcitadine. Il allèrent chercher leur modèle chez Toyota, et la IQ se retrouva alors confiée aux ingénieurs anglais qui allaient lui offrir un nouveau visage et un intérieur au niveau des standards de la marque avec cuir, alcantara, moquette et luxe à tous les étages. Il était même possible de personnaliser la voiture à sa guise. Restait plus qu’à faire passer le gros suppo de 40.000 € minimum pour pouvoir frimer au volant d’une caisse qui ressemblait à une voiture sans permis. Aston en a prévu 4000 voitures par an… Ils arrêtèrent la casse après 2 ans de production et 150 modèles vendus ! Don’t act… L’histoire s’arrête, la lumière s’éteint et chacun rentre chez soi.

Mais voilà, le week-end prochain, c’est le Festival of Speed de Goodwood, le rencard annuel des monstres sacrés du monde de l’auto, et qui depuis quelques années, sert de présentation à divers show car, protos et concepts en tous genres. Et chez Aston, on s’disait que ressortir une Cygnet un peu spéciale ça ferait peut être le buzz… Si ils ont parié, je pense qu’ils ont gagné !

Bien entendu, une Cygnet d’origine aurait servi à rien, à part exciter les testicules des fans de youngtimer et autres ayatollahs de l’origine (Il n’y que eux qui peuvent s’exciter là dessus !). Non, les ingénieurs se sont dit qu’il fallait marquer le coup, alors ils ont essayé de greffer un V8 de Vantage S dans la puce… Rocco dans Mimi quoi ! Enfin, un 4.7l de 430 ch dans un pot de yaourt.

Et c’est passé… un peu de vaseline, une bonne caisse à out’, un gros pied de biche et la greffe a pris. Le châssis a été modifié et renforcé. La caisse a pris du muscle pour couvrir les voies plus larges… beaucoup plus larges ! La voiture a gagné 72cm en longueur dans l’affaire mais surtout, est passé à 1m92 de large ! 

Dans l’habitacle, c’est carbone, arceau, baquets Recaro, volant de monoplace, coupe circuit… Plus grand chose à voir avec la star de la place Vendôme ! L’inutile Paris Hilton s’est transformée en la fatale Michele Rodriguez… La boite est séquentielle à 7 rapports. Les freins carbone céramique viennent aussi de la Vantage S.

Avec moins d’une tonne à trimbaler, le V8 serait capable de catapulter la Cygnet à 100 km/h en seulement 4,2 secondes et d’aller coller l’aiguille du tachi’ à 274 km/h… Ouais, ça doit faire peur ! 

Comme quoi… Quand les ingénieurs de chez Renaut s’éclatent, ils font une Twizy RS F1 électrique de 97 ch… Chez Aston, les délires ressemblent à un V8 de 430 ch dans une Cygnet… On a pas vraiment la même culture !

© Aston Martin



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Aston Martin Cygnet… V8 ! Le retour de Rocco et de Mimi Mathy