Spring Event #5 – La Golf III de Quentin… Plus c’est simple, plus ça fonctionne !



Je suis fan de cette tendance qui mise sur la sobriété et la simplicité. Alors que pour certains, rouler différent c’est surcharger et tranformer, pour d’autre, ça se limite à y apporter sa touche perso avec quelques détails de bon goût. Quentin en fait partie… et sa Golf III aussi. Rien de violent, mais au final, ça prend et ça passe sur DLEDMV !

Une simple Golf III Match, 1.8l 90ch de 1996… A la base, y’a vraiment pas de quoi s’taper l’cul par terre et d’en remettre une couche. Mais voilà, Quentin prouve une fois encore que peu importe le réservoir, l’important c’est l’essence ! 

Alors sa Golf n’est ni une GTi “multisoupapée”, ni un missile swappé en mode VR6 Turbo et encore moins un mazout remappé… Non, elle a 4 portes, et un p’tit 4 cylindres 1.8l 8 soupapes sous le capot avec 90 ch qui font c’qu’ils peuvent pour rendre les distances un peu moins longues à parcourir… point !

Cela ne l’empêche pas de mettre en avant cet état d’esprit qu’on prône du 1er janvier au 31 décembre, le rouler propre et différent. Et pour ce faire, Quentin l’a équipé de quelques bricoles, bien senties, cohérentes et qui réussissent à lui donner ce petit plus qu’il lui manquait en mode 100% d’origine. Puis entre nous, une Match 1.8l, pour une fois, les puristes applaudiront (Bon pas trop longtemps non, on a aussi une M3 E30 qui arrive !).

Pour commencer, le 4 cylindres respire dans une ligne libérée et qui se termine sur un silencieux de GTi. Pour le reste, c’est d’origine, du filtre à air jusqu’aux bougies en passant par l’allumage ! 

Tiens, on passe dans l’habitacle, passé à la sauce Burger… oui, sauce US ! Toute la partie supérieure, ciel de toit, lumière, montants, poignées, pare soleil… est désormais noire. Le cendrier, le porte gobelet et la console centrale (Pas encore posée le jour du shooting) sont eux aussi d’origine ricaine. Les sièges Recaro avec sellerie noire et verte viennent d’une GTi Edition. Et pour finir avec un touche originale, Quentin a monté un volant Ektor phosphorescent sur Snap-Off.  

Esthétiquement, Quentin a continué le traitement. Un jeu de bas de caisse sont posés, une lèvre avant Mattig, et à l’arrière, un becquet et une plaque interfeux Votex. C’est clean… Bien sûr la caisse est posée via des combinés SuperSport et pour finir, les ailes sont désormais remplies par 4 RH en 8 et 9×17′ et qui reprennent le dessin des roues de la Porsche 964 Turbo. 

Comme d’hab, le projet n’aurait pas abouti sans le soutien et l’aide des potes et de l’entourage de Quentin. Au final, sa Golf est aussi clean que sobre, 100% DLEDMV !

© DLEDMV via Char Ly


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.