VW Caddy : Utilit’Air ! 1



Tous les jours on croise des VW Caddy ! Mais ils sont tellement rincés, avec les stickers du plombier, maçon ou électricien du coin, qu’on finit par ne même plus les remarquer. Voilà la dure réalité de la pitoyable vie d’un utilitaire… Mis à part que parfois, l’un d’eux tombe sur un gars bizarre, qui lui le remarque, et décide de lui donner une 2nde chance, une nouvelle vie… une bouffée d’air !

Ce gars, il s’appelle Chris Jones, et il roule en Caddy de 2008. Mais justement, le sien, il n’a rien à voir avec celui de votre voisin qui va ramoner tous les conduits du quartier… (Cette phrase, j’vous la pose là, vous en faites c’que vous voulez !). Le Caddy de Chris, il raye de goudron et lui, c’qu’il ramone, c’est la rétine de tous ceux qui le croisent.

Même si en bon utilitaire, le Caddy ne peut renier ses origines en carburant à la friture, un Tdi 140 remappé à 185 ch et accompagné d’une ligne. C’est surtout esthétiquement qu’on se dit que ce ne doit pas être celui du réparateur de la machine à laver. L’avant et l’arrière, pare-chocs, phares et feux, viennent d’un Touran Sportline. Les ailes aussi ont été empruntées au monospace VW. Les rétros ont été piqués à une Golf 6. Tout a été débadgé et lissé avant d’être recouvert d’un rouge pétard, qui doit à mon avis, se voir depuis la lune !

Aux 4 coins, des Rotiform BLQ monobloc chromées en 9×19′ chaussées en Falken, viennent remplir les ailes. Histoire de régler le fitment aux petits oignons, un kit Airride vient faire varier la géométrie de l’utilitaire à grands coups de pshit ! La partie technique est entreposée à l’arrière du Caddy dans un coffret “moquetté” et vitré pour en admirer les entrailles. 

Et c’est du même level dans l’habitacle. Les baquets, le pommeau et les pédales sont piqués à une Golf V R32. Les contre porte viennent d’un Touran, le volant d’une Golf VI GTi et la sellerie est en cuir noir avec couture rouge. C’est super propre.

Et comme un Caddy n’a rien à voir avec un TT RS, Chris a décidé de l’équiper avec un son capable de faire saigner les tympans et d’enlever la culotte de sa passagère sans les mains ! La console intègre un combiné Alpine double din Ipod et Sat Nav Control accompagné d’un audio control. Du coup le caisson arrière, habillé d’alcantara et qui sert de sarcophage au kit airride, se termine avec un gros sub’ Audison, marque qui équipe aussi les amplis et les H.P avant. Un 2ème batterie Optima se charge d’encaisser le coup, et un système Dakota se charge de gérer intensité et tension.

Au final, ce Caddy, il envoie quand même méchamment du bois ! Fun, cool, Chris n’a pas chercher à en faire un sleeper swappé au V8 et turbalisé, avec une caisse qui se tordrait à la 1ère sollicitation. Le mec a sur rester cohérent dans son approche, sans oublier c’qu’il avait entre les mains. Du style, de l’air et du son, pour cruiser peinard mas surtout, différent. Ca vaut le détour, et sa place du DLEDMV !

© Superfly via Tony & Carmen Matthews



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “VW Caddy : Utilit’Air !