Ryan’s Ferrari F355… Efficacité et sobriété ! 8



Une fois que t’as roulé en Toyota MR dopée à mort. Que t’as usé le cul de ton Jean dans des BMW M. Que ton garage a vu défiler une ribambelle de Porsche… Que reste t’il pour assouvir ta soif de sportivité mécanique sans oublier l’amusement qui doit aller  avec ? Une RWB ? Une GTR R35 ? Non, on en croise de partout maintenant ! Une Hypercar alors… Enfin, faut quand même le budget qui va avec… Ah ben tiens, voilà, une Féfé F355, ça devrait faire l’affaire non ?!

En tout cas elle a fait celle de Ryan ! Surtout que la F355, elle a un truc à part dans la grande famille des sportives de Maranello. Est ce son physique dans lequel on trouve encore quelques traits inspirés de la 308 ? Son comportement affuté comme une lame de rasoir digne d’une vraie berlinette ? Ou peut être son V8 qui troquait encore le couple contre une hargne dans les tours qui se transformait en dynamite en montant à l’assaut de la zone rouge. Ou alors qu’il était possible d’équiper sa F355 de toutes les pièces nécessaire pour en faire une Challenge ? A moins que ce soit pour un peu tout ça à la fois… Et Ryan, il s’amuse à dire que ce n’est pas lui qui a trouvé sa F355, mais plutôt que c’est elle qui l’a trouvé !

Bien entendu, je vous ai légèrement orientés… Pensez bien que la Féfé de Ryan n’est pas longtemps restée dans son état d’origine, mais toujours dans l’esprit d’optimiser et d’améliorer. Et pour commencer, les boites à air, l’admission et l’échappement a totalement été revus. Les premières sont passées au carbone de chez Fabspeed, celles d’origine en plastique ayant une troublante attirance pour la combustion spontanée ! C’est pareil pour l’admission désormais signée Capristo. Oui, là aussi, il arrivait que celle d’origine déclarait forfait face aux chaleurs dégagées par la pompe, et qu’elle avait alors tendance à…fondre ! Enfin l’échappement c’est désormais collecteur Fabspeed et ligne Tubi… Même si la F355 ne peut pas être considérée comme une asthmatique, elle respire encore mieux et chante comme une vieille F1 !

Une fois le V8 libéré, c’est quand même sympa qu’il puisse rester sur la route. Des combinés H&R viennent prendre place pendant que les jantes en 18′ sont sélectionnées dans le catalogue Work Wheels Japan avec des Meister S1R, noires satinées avec bâtons brillants.

En tant que puriste (Eh oui, n’en déplaise aux talibans !) Ryan n’a pas voulu non plus trop en faire. Mais sa voiture nécessitait un peinture complète. Le souci, c’est que la F355 est un véritable challenge à carrossier. Du coup, il a fallu 1 an pour que la caisse soit démontée dans les règles de l’art pour être refaite correctement. Surtout qu’au passage, Ryan en a profité pour la faire équiper de pare-choc en carbone, et d’autres pièces discrètes, lèvre inférieure, rétros, cerclage de feux, canards, seuils de porte… toutes importées du Japon (Oui, Ryan est aussi fan de l’esprit des modifs jap). Une fois tout assemblé et remonté, elle reçoit sa robe Rosso Corsa. 

Enfin dans l’habitacle, si ce n’est le volant OMP et les baquets Recaro de Challenge, Ryan a voulu garder l’esprit d’origine avec cuir havane et moquette beige. 

Le résultat est violent, bestial. La F355 est sûrement l’une des plus désirables qu’il soit… comme cela, elle devient juste irrésistible !

© Larry Chen pour Super Street Online



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Ryan’s Ferrari F355… Efficacité et sobriété !