S’inspirer d’une Touring Car pour préparer sa caisse et en faire un clone routier, c’est fun, même si ça reste toujours un exercice délicat. Copier une caisse de compet’, oui. Mais faut pas s’arrêter au look, parce que s’il n’y a pas le châssis et le bon gazier caché sous le capot, c’est l’étiquette “gros bouffon” assurée. Cela va t-il être le cas de cette Civic JACCS ?! 

Je vais pas vous la jouer suspense, mais cette EG6 elle arrache le slip ! Déjà la déco JACCS, c’est un sans faute… et si vous ne savez pas à quoi ça correspond, je vous attends 3 minutes le temps que d’aller étoffer votre culture en lisant rapidement cet article sur sa grande soeur Accord.


Au niveau de la caisse, outre les peintures de guerre, elle reçoit un frontlip, des rétros et un aileron Spoon, ainsi qu’un capot JS Racing, le tout en carbone ! Enfin, l’avant et l’arrière sont équipés de Tow Hook (Anneaux de remorquage, mais ça le fait mieux en ricain style !), bien pratique en cas de pépin.

Niveau châssis, on remarque de suite les Volk CE28 en 7×15′ ET28, chaussées en Nankang semi-slick AR1 de 205/50. Attention, on est ni dans le Stance, ni le Hellaflush, le truc a été fait plus que sérieusement. En même temps, quand tu vois des barres, des tirants, un berceau, de chez ASR, Cusco, Skunk2 ou Mugen, tu sais de suite que le mec est pas venu pour raconter des blagues. Tu rajoutes des freins de chez Altech avec étriers 4 pistons et disques de 286, ainsi que des coilovers ISC Racespec… et tu comprends que le truc doit déchausser les dents même s’il reste scotché au bitume !

Et ça continue dans l’habitacle… même si c’est moins radical. Pas de vidage, mais un arceau, des baquets Mugen S1 posés sur des supports Recaro et accompagnés d’harnais Crow. Le pédalier vient de chez Mugen lui aussi. La commande de boite est un mélange composé d’un sélecteur de RSX, un câble de DC5, un manche K-Tuned et un pommeau Mugen ! Les pare-soleil et les compteurs viennent d’une EG6 JDM (C’est important…!) et pour terminer, le volant est un Mugen Race III.

Enfin, sous le capot, on retrouve un H22A remappé et totalement libéré. Admission par ITB Skunk2, collecteur 4-2-1 et ligne inox ORD, silencieux Mugen (Encore…!), y’a de quoi faire chanter le 4 pattes 2.2l Vtec. Et ça continue, avec des arbres à cames, les pompes, l’allumage, le refroidissement, les radia’… et bien sûr, le volant moteur allégé, l’embrayage renforcé et le ratio des rapports de boite raccourci ! Laissez moi reprendre mon souffle… 

Entre le châssis et le H22 bien énervé, ça doit quand même envoyer du copieux même si je n’ai pas la puissance, mais allez, j’ouvre les paris, et je pose un p’tit 240 ch… hors taxes ! Finalement, y’avait aucune crainte à avoir, car on peut dire que cette Civic ne pouvait pas porter aussi bien ses couleurs.

© Gettin Low via Mommy Lesmana


Pin It on Pinterest

Share This