Partage

Nous sommes en 2009, et le stand Porsche au salon de Francfort est particulièrement bien rempli avec la nouvelle Panamera et l’arrivée des 997 Turbo et GT3 RS. Mais celle qui va hypnotiser les porschistes est atmo, grise et reprend des codes ressortis du passé. La Porsche 911 Sport Classic, une série limitée de 250 exemplaires, déjà tous vendus avant même qu’elle ne soit dévoilée !

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 1

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 2

Autant vous le dire, ça me fera économiser une séance chez le psy’, mais si la Ferrari F50 trône au sommet de ma “Garage list”, la 911 Sport Classic est avec elle sur le podium ! Car en plus de son look vintage, elle offrait une fiche technique qui restait encore pure et passionnée. A travers elle, Porsche ne recherchait pas la performance absolue, mais plutôt cet esprit qui se base encore sur les sensations et le plaisir de conduite. Avec la Sport Classic, tu seras pas le plus rapide, mais tu seras surement celui qui se sera le plus gavé sur la route… Ce genre de feeling qui plus tard, donnera naissance à la 911 R, considérée comme la meilleure 911 moderne par les membres de la secte du “plaisir de conduire”, bien moins cons que ceux du “j’arrive avant tout le monde”…


Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 3

Les ingénieurs de Porsche Exclusive ont quand même mis trois ans pour développer la 911 Sport Classic. Esthétiquement déjà, elle reprend le style de la légendaire Carrera RS 2.7 de 72. Le spoiler avant est spécifique, le ducktail est posé sur les fesses, bouclier arrière avec prises d’air latérales, magnifiques jantes Fuchs en 19′, robe Sport Classic Grey avec bandes grises un chouill’ plus foncées, et détails ultimes, les ailes arrière (Celle de la Carrera S) plus larges de 44mm et le double bossage sur le toit (A la Zagato Styl’). 

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 4

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 5

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 6

Le châssis est celui de la Carrera S avec des voies élargies. Il est rabaissé de 20mm et la gestion du PASM a été revue. L’arrière reçoit le renfort d’un différentiel et le freinage compte sur des disques en céramique PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake).

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 7

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 8

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 9

Dans l’habitacle, on reste dans l’exclusivité… tout en plongeant quand même dans la modernité ! Seuils de portes en alu, sellerie cuir marron (Expresso Nature) qui coure des panneaux de porte jusqu’au tableau de bord en passant par les sièges sport où il se marie avec un habillage de fils tressés et des bordures crème. Au niveau de la console, ils n’ont pu s’empêcher de coller le GPS, la clim auto, la sono Bose et toutes les conneries aussi modernes qu’inutiles !

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 10

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 11

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 12

Enfin sur une 911, l’essentiel est toujours à l’arrière… Le Flat 6 de 3.8 l à injection directe de la Carrera S, porté à 408 ch. Il est accompagné par une boite 6 manuelle et un échappement sport libéré. Avec 1425 kg, les perfs sont là… 0 à 100 en 4,4 secondes, 400 m en 12,6 avant d’aller rupter en fond de 6 à 302 km/h. Sachant que le Stig a tourné en 1’22”9, soit le même chrono de la 997 GT3 ou qu’une SL 65AMG Black Series.

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 13

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 14

Porsche 911 Sport Classic... Avant c'est maintenant ! 15

Comme je vous le disais plus haut, les 250 exemplaires de la 911 Sport Classic étaient déjà tous réservés alors que la voiture n’avait même pas encore posé ses roues sur la moquette du salon de Francfort, et chacun d’entre eux est devenu depuis un véritable collector… 

© Artcurial & Signatures éventuelles


Partage