MBeast, c’est son petit nom ! Vous avez vu comme c’est mignon ?! En tout cas, ça lui va bien à cette BMW 2002 de 72 qui, pour mériter son ticket d’entrée au SEMA, a reçu le renfort d’un 6 en ligne biturbo qui lui fait passer le cap des 500 ch aux roues arrière… Ca mérite bien qu’on en parle quelques secondes ensemble non ?

#SEMA 2019 : '72 BMW 2002 - MBeast en 500+ 1

Au SEMA, il ne faut pas vraiment chercher la discrétion. En même temps, c’est un show, un salon logiquement réservé aux professionnels, donc forcément, tu n’y vas pas pour te planquer dans ton coin. Faut que ça brille, que ça claque, que ça laisse des traces… Donc quand on y parle restomod, pensez bien qu’on est loin de la subtilité d’un Emory ou de l’orfèvrerie d’une 911 signée Singer.


En tout cas, c’est comme ça qu’est décrite cette BMW 2002 de 72, un projet restomod… fruit de l’association du trio Dalmakis Performance, Sprint Booster et JRP. Il a fallu qu’ils se mettent à 3 pour sortir ce monstre presqu’aussi large que haut, shooté aux hormones et au S55. Oui, entre les ailes avant du missile, sommeille un 6 en ligne 3.0 l biturbo, celui de la dernière BMW M3/M4. Sauf que là, il est revu du sol au plafond pour passer la barre des 500 ch. Dans l’habitacle c’est tableau de bord de E90, baquets Recaro, arceau et sous la jupe, on retrouve un châssis digne d’une ancienne Gr.4, un freinage Forge et des roues BBS.

#SEMA 2019 : '72 BMW 2002 - MBeast en 500+ 2

Bref, un pur show car aussi bestial que reluisant, qui va surement laisser des traces sur cette édition du SEMA. On comprend mieux son surnom de MBeast !

© Vibrant Performance