Cette Ferrari 512 BB cache bien son jeu. Robe noire, un chouill’ droppée au sol et un jeu de jantes de plus grand diamètre, qui dans tous les cas, ne bafoue pas le style d’origine. On peut se dire que c’est du restomod « light » ! Sauf que l’engin, du haut de ses 40 ans, a reçu un bonne cure de remise en forme… En très grande forme !

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 1

Cette Ferrari 512 BB a vécu une vie tranquille et peinard, 100% d’origine, jusqu’en 2002. Il a fallu qu’au cours de cette fameuse année 2002 elle croise la route d’un certain Bob Norwood pour que les choses commencent violemment à changer !


'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 2

Bob Norwood a fondé Norwood Autocraft à la fin des années 70. A l’époque, il se spécialise dans la restauration, l’entretien et la reconstruction d’anciennes Ferrari de course. Au début des 80’s, il se lance avec succès dans le Can-Am et devient LE spécialiste qu’il faut aller voir pour faire préparer sa Ferrari. En 1985, le Can-Am est dissout. Norwood a alors l’idée d’aligner ses italiennes sur le lac salé de Bonneville… Il y accroche deux records de vitesses qui tiendront plus de 25 ans. Au début des 90’s, c’est Général Motors qui débarque chez Norwood Autocraft pour demander à Bob de restaurer l’Oldsmobile Aero-Tech afin d’aller battre le record de vitesse sur 25 km détenu par Mercedes. le pari est gagné.

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 3

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 4

Les affaires prospèrent mais Bob Norwood reste obsédé par les voitures de course. Du coup, en 99, James Patterson, l’un de ses plus anciens salariés, lui propose de racheter la division « route » de Norwood Autocraft. Bob accepte et la structure de sépare en deux, James est maintenant à la tête de Norwood Performance, qui est spécialisée dans le suivi des sportives au cheval cabré, mais aussi dans la préparation de Ferrari pour la route, notamment en leur greffant des turbos !

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 5

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 6

En 2008, James Patterson cesse l’activité de préparation et face à la demande de plus en plus importante, se développe dans l’entretien et la restauration d’italiennes. Maserati, Alfa Romeo, Lamborghini et Lancia rejoignent alors les voitures de Maranello dans les ateliers de la société qui s’appelle dorénavant Norwood Auto Italia.

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 7

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 8

Tout ça pour quoi ? Si vous vous rappelez du début de l’article, quand cette Ferrari 512 BB croise la route de Bob Norwood, son proprio lui demande de lui rajouter des watts. il l’accompagne alors chez James et décide même de donner un coup de main pour préparer cette Berlinetta Boxer.

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 9

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 13

Les sorciers virent le 12 à plat de 4.9l pour y mettre à la place le 5.0l de la Testarossa. Sauf qu’emportés dans leur élan, ils le revoient de fond en comble et lui greffent deux turbos pour lui faire passer la barre des 1100 ch ! La voiture devient très vite populaire et fait parler d’elle dans tout le pays. Mais voilà, elle a beau être très puissante, elle est aussi quasiment inconduisible. Les chevaux sont inexploitables et s’envolent instantanément en fumée.

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 14

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 15

En 2018, lassé par la brutalité et la bestialité de son monstre, le proprio décide de la rendre plus civilisée. Il confit alors sa voiture à Paul Newman, un autre spécialiste, basé à Barrie en Ontario. Le moteur est enlevé et remplacé par celui d’une F512M acheté neuf chez Ferrari. Accompagné de sa boite, il est équipé de boites à air en carbone et d’une ligne inox avec silencieux en titane. Avec un peu plus de 440 ch, les roues arrière retrouvent enfin leur rôle et surtout, de la motricité. Puis en y étant, le châssis de la 512 BB va être mis à niveau. C’est pas trop tard !

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 16

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 17

Les amortos viennent de chez Öhlins et accompagnés de ressorts sur mesure, plus courts et plus rigides. Le freinage est revu à la hausse, emprunté lui aussi à la F512M. Il se cache derrière des jantes 3 parties qui viennent, elles, d’une 288 GTO… excusez du peu ! Dans l’habitacle, à part le volant Momo, rien ne vient troubler les pistes, tout comme au niveau de la caisse laissée d’origine, juste habillé d’une magnifique robe Nero.

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 18

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 19

Après un gros passage en force, cette 512 BB a su redevenir plus civilisée. Comme quoi… ça ne sert à rien de chercher à coller des watts, surtout si c’est pour les voir partir en fumée et être inexploitables. Parce qu’au final, le résultat est juste magnifique !

'79 Ferrari 512 BB... Restomod en mode furtif ! 20

© RM Sotheby’s