Je vous ai déjà dis que j’aimais les breaks ? Non, je ne crois pas. J’ai plus tendance à vous vendre de l’engin extrême, posé à ras du bitume, avec un moteur rageur, prêt à dévorer une piste ou à limer une route de campagne en effrayant les vaches. Mais voilà, dans la vraie vie, j’aime aussi rouler pépère, le confort, et la polyvalence. Et donc, j’aime l’Audi RS4.

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 1

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 2

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 3

En 1994, c’est à dire exactement l’année de la sortie du Roi Lion, et donc probablement pour protester contre la mort de Mufasa, Audi pète un câble. La réplique est donné à Motorsport et AMG sous la forme d’un break familial développé avec l’aide de Porsche et boosté aux hormones (et au 5 cylindres turbo accessoirement), qui les regarde de haut avec ses 30 chevaux de plus. Audi vient de créer la RS2, le premier break sportif, et une de ses plus grandes icônes. La RS2 prendra sa retraite en 96, et sa remplaçante se fera attendre un peu jusqu’en 2000.


Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 4

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 5

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 6

Mais l’attente en valait la peine, et quand la RS4 débarque, elle se paye de nouveau le luxe d’être plus puissante que ses rivales à l’hélice et à l’étoile. Et oui, ça fait partie des choses qui ont permis à Audi de faire sa place aux côté de BMW et Mercedes. Son V6 doublement turbocompressé affiche donc 380 chevaux, c’est à dire 20 de moins seulement que la nouvelle (à l’époque hein…)  Ferrari 360 Modena. Imaginez une seconde la gueule du gars en Ferrari qui se fait coller au cul par un break de papa avec deux vélos sur le toit, les mômes sur la banquette arrière et le coffre rempli de courses !

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 7

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 8

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 9

Cette RS4 (et plus tard sa grande sœur RS6) est vraiment devenue l’image même du break sportif. La seule chose qu’il faut bien comprendre, c’est qu’Audi propose (et c’est valable pour toutes les Audi sportives) une version très daily de la voiture de sport. C’est à dire, qui fait du bruit, mais pas trop, qui va vite, mais sans effort, et avec laquelle n’importe quelle andouille peut taper un chrono sur une piste. Bref, une voiture de sport, mais relativement sage. Donc pour obtenir l’Audi parfaite, il va falloir la pimenter un peu…

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 10

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 11

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 12

Pour commencer, on fait sauter les jantes d’origine, c’pas qu’elles sont dégueu, mais les BBS CH-R, c’est quand même des putains de belles jantes ! En 19 pouces c’est parfait, ni trop grand, ni trop petit. Pour conserver la meilleure polyvalence possible, elles sont chaussées avec des Continental ExtremeContact DWS, des pneus 4 saisons très hautes performances. Comme ça, avec ces gommes et le Quattro, vous pouvez monter au ski sans changer de roues ! Pour finir d’asseoir l’Audi, on monte des combinés Öhlins/Stasis. Ah ! Déjà, ça a une meilleure gueule !

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 13

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 14

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 15

Le propre d’un break Audi RS, c’est de pouvoir tenir une 911 sur l’autoroute, donc pour ça, pas de secret, il faut de la patate. Un échappement Milltek en décata et un passage chez Addict Motorsport plus tard, et v’là 416 chevaux et plus de 500 Nm sous votre pied droit, en plus d’une bande son en Dolby Surround Digital Maxi Sound Boum Boum. Enfin, ça fait plus de bruit qu’avant quoi… Et pour stopper les ardeurs de ce beau bébé, il faudra bien des disques Girodisc pincés par des étriers Alcon à six pistons.

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 20

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 21

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 22

Nous voilà donc avec ce qui se rapproche franchement de la recette idéale du daily. Espace et confort, puissance et performances. Je vous ai dit que j’aimais les sportives radicales, mais aussi la polyvalence (ce qui explique surement au passage pourquoi je respecte les 80km/h en me faisant doubler par des Clio DCi dans ma 208 GTi…) Il se trouve que j’ai commencé à aimer les bagnoles grâce à Audi, et quand je regarde cette RS4, je comprends mieux comment ces autos ont fini par réveiller l’essence qui coulait dans mes veines…

Audi RS4 B5 - Lord of the rings ? 27

© Bring A Trailer