La Mercedes SL R129, j’vous fais le coup à chaque fois. Le déplaçoir favori des Michel ! On les reconnait avec leur chemise ouverte pour laisser la moquette prendre l’air ! La Rolex dorée made in Vintimille, la moustache et les Ray Ban avec la monture en écaille. Sauf que là, notre SL du jour, il cache un V12 sous son capot et y’a marqué RENNtech sur ses fesses…

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 1

RENNtech, c’est un de ces préparateurs spécialisés dans les caisses premium allemandes. L’atelier a vu le jour en 99, à l’initiative de Hartmut Feyhl, un ingénieur allemand après avoir passé 12 ans chez AMG. D’abord basé en Allemagne, il termine sa carrière en tant que directeur technique de la division nord américaine d’AMG. Sauf que 99, sonne le rachat par Mercedes. Certains clients sont mécontents et Hartmut comprend très vite qu’avec cette fusion, AMG va perdre son côté exclusif et sur mesure qui plaisait tant à certains clients. Avec la bénédiction de son employeur, il décide alors de reprendre le flambeau en quittant le navire pour monter sa propre boite, qu’il va appeler RENNtech. Il pour ainsi continuer à proposer des projets à la carte sur Mercedes, AMG mais aussi sur quasiment toutes les autres marques premium, Bentley, Porsche, Audi, Aston, Lambo, Ferrari, McLaren…


'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 2

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 3

Bien que d’origine allemande, Hartmut installe le siège de RENNtech en Floride, un atelier digne d’une clinique privée spécialisée dans la chirurgie esthétique. La clientèle est certainement plus intéressante du côté de Stuart (située entre Miami et Orlando) plutôt que du côté de Meuspath, du côté de Cologne. Il n’empêche que patriote dans l’âme, il y installera quand même sa succursale européenne avant d’ouvrir un autre atelier à Dubaï (C’est toujours mieux qu’à Clermont Ferrand !).

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 4

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 5

Maintenant qu’AMG est devenu le logo sport de Mercedes, il faut que RENNtch se fasse connaitre. Et dans le milieu de la caisse premium, il n’y a pas 50 solutions pour gagner ses galons…. Faut du copieux, du lourd, des watts, bref, un engin capable de laisser des traces de gommes sur plusieurs centaines de mètres avec une gueule capable de ruiner les rétines. Tout ça, cheveux au vent… n’oubliez pas que nous sommes en Floride.

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 6

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 7

Spécialisé sur les grosse caisses étoilées, Feyhl va donc chercher l’engin étoilé le plus pompelup… Et il ne va pas chercher longtemps car chez Mercos, le pâté de tête à l’époque, c’est la SL600, le roadster favori du sentier avec le V12 de 6.0 l sous le capot, le M120. 2 places, 2 tonnes et 389 ch sous le pied droit. La base est là. Ne reste plus qu’à lui faire remuer du boule.

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 8

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 9

Sauf qu’AMG est déjà passé par là avec son SL 73 AMG… Le V12 est passé à 7.3 l pour 518 ch et 750 Nm. De quoi envoyer le gros roadster à 320 km/h après avoir pulvérisé le 0 à 100 en 4,2. RENNtech n’a pas le choix, pour faire parler d’eux, il faut faire mieux.

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 10

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 11

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 12

La réponse va s’appeler RENNtech SL 74 qui, comme son nom l’indique, voit passer le 12 cylindres à 7.4 l avant d’être équipé d’une nouvelle admission, nouvelle ligne, nouvelle gestion et nouvelle injection pour envoyer 575 ch et plus de 800 Nm de couple aux roues arrière. Le châssis est revu, posé sur des jantes en 19″ pendant que la caisse reçoit un kit complet AMG.

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 13

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 18

Ainsi armée, le cab’ devient plus viril, shoote les 100 km/h en moins de 4 secondes, passe la barre des 400m en 11,2 avant de filer à plus de 320. La 73 AMG est derrière et RENNtech entre dans la cour des grands en proposant des cures de pompelup adaptées aux budgets de ses clients allant de la 190 SL à la dernier A45 AMG ou AMG GTR en passant par la SLR avec des prépas en mode atmo ou turbo

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 19

'98 Mercedes SL600... Mais appelez la RENNtech SL74 ! 20

© norosso via BaT