Voilà une caisse à l’esprit « So british » par excellence. C’ est classe, distingué, une Jaguar de standing dans la plus grande tradition anglaise. Sous cette sobriété de rigueur, la berline X300 pouvait se mouvoir par des moteurs un peu plus rock’n’roll. Il y avait en entrée de gamme des six cylindres (x300), des v8 (x308) voire  un v12 (x305) qui avait pour mission de nous faire aimer le X. Notre Kingsman du jour va apporter le grain de folie qui manque terriblement à ce morceau d’Angleterre.

'97 Jaguar XJ X300 – The Enchanted Lady 15

Jean-François, membre de la team « des Enchanted » (non, non ce n’est pas le nom du fan club de Mylène Farmer), va dévergonder notre paisible berline anglaise. Carrossier peintre de métier, possédant un C.V. d’autos « stance » bien étoffé (Golf 1, Golf 3 Variant sur « air » home made, Audi A4 B5 US look S…), il puise son inspiration dans la culture stance Us et Anglaise pour la réalisation de ses projets. D’ailleurs la scène britannique et l’excès de Jelly vont être les ingrédients d’une recette originale et décalée sur base de Jaguar x300.


'97 Jaguar XJ X300 – The Enchanted Lady 16

Notre modèle est une X300 en finition « Executive » de 97. Un beau bébé de 5m de long par 1m80 de large, des dimensions qui imposent le respect et font tourner les têtes même à l’arrêt. Jean-François a trouvé sa perle rare sur Paname. Auparavant propriété d’agents immobiliers des beaux quartiers de la capitale, la belle va être remisée au chaud dans un garage en 2004. Après quelques années de repos, notre ami et ses potes vont la sortir de l’ombre et direction les hauts de France. Arrivée à destination, la team va devoir être créative car choisir une caisse de major d’homme comme cette anglaise, c’est de l’auto-flagellation pour dénicher des pièces spécifiques.

'97 Jaguar XJ X300 – The Enchanted Lady 17

Rien n’existe pour ce modèle. Prenons l’ exemple des suspensions, il a fallu à notre duo père/fils chercher, calculer, dessiner et enfin mettre en fabrication le kit air ride maison. Après de nombreux essais, le kit est enfin opérationnel et monté définitivement sur la berline. Le reste de l’installation se trouve dans le coffre via une présentation soignée, tuyaux rigides en cuivre, une cuve d’air de 30L, deux compresseurs Viair 444c et montage d’électrovannes de la même marque. C’est tellement bien pensé qu’il reste de la place pour y foutre le sac de golf du weekend.

'97 Jaguar XJ X300 – The Enchanted Lady 18

Pour sa tenue d’ apparat, point de couleurs flashy que la reine affectionne et d’accessoires bling bling. L’installation de pare-chocs avant/arrière de Jaguar X308, beaucoup plus enveloppant que les modèles d’origines, donne par la même occasion plus de caractère à notre paquebot. Les ailes avant et arrière ont dû être étirées pour faire entrer les énormes Jantes Work Voggard en trois parties de 11.5×18″, enveloppées de pneus en 225/35/18. Depuis la séance, c’est un set de Kranze Lxz en 11.5×18″ et 12.5×18″ qui a pris place. A ce niveau, ce n’est plus des roues, mais des rouleaux rentrés au chausse-pied dans des arches totalement modifiées.

'97 Jaguar XJ X300 – The Enchanted Lady 19

Le six cylindres en ligne est un 3,2 litres avec 219 chevaux sous la pédale de droite, ce qui est largement suffisant pour un cruising pépère coude à la portière. Pour plus de caractère, notre Jaguar s’exprime à travers une ligne full inox sur mesure, réalisée de main de maître par la société Metals Fusion. Dorénavant le moteur émet enfin un chant rauque digne de sa stature.

'97 Jaguar XJ X300 – The Enchanted Lady 20

Pour sortir avec l’ élégance qu’on lui connaît, notre peintre va lui faire une complète afin de redonner l’éclat d’antan au « Jet Black » (une référence couleur en accord avec le shooting de Loïc). Pour l’habitacle, notre ami a juste apporté une finition classieuse au ciel de toit et à tous les montants de portes qui sont recouverts d’alcantara noir. Voilà une bien belle façon de terminer cette anglaise au look VIP.

'97 Jaguar XJ X300 – The Enchanted Lady 21

© ROLLHARD – © LOIC DUPONT