Vous en avez marre de voir des BM et des Jap dans le drift ? Ben venez voir par ici ! A l’instar de notre Axel François et sa Jag (d’ailleurs elle est ou ?), les gars de chez Xcessive Manufacturing ont préparé une Jaguar XJ6. Et ils ont même gardé le moteur !

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 1

Il y a des mecs qui construisent des voitures de drift uniquement pour la gagne, avec des moteurs de Ferrari, des 2JZ qui crient plus fort qu’un cochon à l’abattoir, des LS qui crachent leur poumons jusqu’à plus soif. Et il y en a d’autres qui abordent le truc d’une manière différente. Pas forcément pour gagner des coupes, mais pour le fun, le spectacle, le kiff quoi ! Et si l’efficacité est là c’est juste la chemise sur le drapeau ! Et je crois que c’est ceux-là que je préfère. Une PV444, une Rolls Silver Shadow ou la future 505 de notre Damien Bosco national, faut être couillu et surement peu taré pour transformer ce genre de caisses !


Xcessive Manufacturing officient à Portland aux Etats-unis. Ils sont spécialisés dans l’usinage et la revente de toutes sortes de pièces mecano-soudées, électriques et performance pour toutes sortes de caisses. Rich Kohblia, le boss, a roulé 17 ans en XJ12 comme daily en ayant gardé le V8 Rover d’origine, et la faisait même drifter pour s’amuser sur ses trajets quotidiens. Le V8 Rover n’étant pas éternel (bien que certains aient pu le croire), il a fini par la swapper avec un 1JZ-GTE. Mais cette expérience l’a motivé à lorgner du coté de la marque au gros chat pour trouver son futur showcar.

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 2

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 3

Il jeta son dévolu sur une XJ6 qu’il dénicha pour la modique somme de 600 $. Sauf qu’on est au U.S.A., et la-bas les vieilles Jag on en trouve plus dans les musées que dans les rues ou dans les casses. Et pour trouver de la pièce perf’ faut se lever tôt… Et prendre un avion pour Londres. Après avoir fait le tour de tout ce qui comportait une enseigne Jaguar dans son secteur, Rich s’est assez vite rendu compte que la tache allait être plus compliquée qu’il n’y paraissait. Certains lui conseillant même d’y coller un LS dedans comme ferait tout bon Américain.

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 4

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 5

Mais Rich, lui, il n’est pas comme ça. Rich aime le challenge. En l’occurrence, garder le 6 en ligne et presque tout ce qu’il y avait autour. Enfin presque… Disons qu’il a gardé le moteur et la carrosserie. Châssis, trains roulants, renforts et platines de montage en tout genre, suspension, gros allègement, salade, tomate, oignons… Tout a été fabriqué ou adapté entièrement dans son atelier grâce à la C.A.O.

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 6

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 7

Mais c’est quand il a fallu s’occuper du moulin que les chose sérieuses ont commencé. Il a d’abord fallu réparer toutes les petites merdouilles qui subsistaient sur un moteur de 250 000 kms qui n’avait pas été entretenu depuis longtemps. Une fuite d’huile par ci, un injecteur à changer par la… Rien d’exceptionnel en somme, mais il fallait ça pour repartir sur une bonne base.

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 8

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 9

Première étape, greffe d’une boite manuelle Nissan Z32. Deuxième étape, turbo. Mais pas n’importe lequel. Pour commencer doucement et ne pas coller un gros budget si jamais cela cassait, ils ont opté pour un modèle de groupe électrogène diesel gratté pour la modique somme de 125 $. Ah j’en vois 2 qui se marrent au fond. Rigolez bien, n’empêche qu’avec cette première config et les premiers réglage, ils sont arrivés à tirer 360 ch du bloc… Ah ça se marre déjà moins la !

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 10

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 11

La phase de test allait durer un mois en utilisation daily, voir ce qui allait casser sur le moteur. Il s’est avéré devoir changer pas mal de choses. Après ça, il s’en est allé acheter un moteur en casse pour réparer tout ce qui avait pété. Après ça, fini les conneries. Ouverture du moteur, polissage, réalésage, affutage, aiguisage, après-rasage, greffe d’un gros sifflet TurboComp et la Jag’ est prête à aller tortiller son derche sur les pistes de drift ! Et le ponpon sur le bonnet de ski, c’est qu’elle peut toujours cruiser telle une vraie Jag’ en effleurant la pédale, confortablement installé à l’arrière en mode président dans les baquets !

Jaguar XJ6 Drift Car - Presque d'origine... Ou pas. 12

Elle n’est jamais repassée au banc depuis la refonte du moteur, mais vous allez voir qu’elle a l’air de causer ! P.S. : Si l’anglais vous ennuie, passez direct à 8:12… Enjoy !

© Build Breakdown

©Racers Division

©Photos : Xcessive Manufacturing via Petrolicious