Un matin de 1994, Madame Citroën s’est réveillée d’humeur mélancolique… Le miroir est intraitable : son reflet est fané. Jadis considérée aventureuse et innovante, même sexy quand elle s’habillait à l’italienne, il n’en était plus rien dans les 90’s. La routine s’est installée, les chevrons sont confortables et fidèles, et on les aime pour ça, mais plus vraiment bandants… Il fallait réagir !

Citroën

Et on ne va pas lui donner tort, parce que question sex-appeal, la marque qui sort d’une décennie de BX, AX et autres C15 c’est pas vraiment ça… Va falloir autre chose qu’un abonnement chez Basic Fit et un push-up léopard pour faire frétiller les minets du Macumba, le passage sous le bistouri s’impose. Dame Citroën va donc chercher jouvence chez le bon docteur Heuliez , spécialiste ès pimpage de rombières fatiguées.


Citroën

Le diagnostic est sans appel, il faut tailler dans le vif, au niveau de la ZX plus précisément… Rendez-vous est pris pour une intervention joliment appelée « Vent d’Ouest », mais ne vous y fiez pas, c’est une vraie boucherie ! Jugez par vous même : plus treize centimètres de porte à faux au niveau du popotin, sévère liposuccion à la taille par ablation du toit… Nip / Tuck c’est petit joueur à coté. Mon dieu, mais à quoi va ressembler cette bonne madame Citroën au réveil.

Citroën

Coté postérieur ça ne s’est pas trop mal passé… C’est pas J-Lo, mais cette petite malle agrémentée d’un troisième feu stop et d’un support de plaque remplissant joliment l’espace entre ses feux est agréable à l’œil. Le jonc chromé qui souligne la jonction entre la carrosserie et le coffre est aussi une jolie trouvaille esthétique, c’est plutôt harmonieux. Au niveau de la taille pour l’instant on y voit pas grand chose avec ce gros pansement, attendons l’infirmière.

Citroën

Une fois le bandage ôté, là aussi la réussite est totale. Sa nouvelle ligne a conservé ce petit décrochage au niveau de la portière qui faisait son charme quand elle n’était qu’une banale compacte trois portes. Mais surtout son intérieur est nettement plus attirant que lorsqu’il était pudiquement couvert d’une tôle. L’habillage de cuir rouge mêlé d’un tissus à l’imprimé original donne un sacré coup de jeune à l’habitacle, même si le tableau de bord reste d’origine, on ne se sent plus vraiment à bord d’une Citroën !

Citroën

Pour le reste, hormis un petit lifting de la calandre, rien ne bouge… Elle avait quand même encore un peu de répondant la dame. Quatre cylindres 2 litres 16 soupapes de 155 chevaux, châssis scotché au bitume avec jantes de 15 pouces et essieu arrière auto directionnel. La base était plutôt bonne, il suffisait juste de donner envie d’en profiter. Alors, incendie sur le dancefloor à la sortie de la clinique ou pas ?

Citroën

Et bien malheureusement non, la vie est parfois injuste, les efforts et sacrifices ne payent pas toujours… La milf ZX a beau être la plus belle pour aller danser, c’est sa jeune cousine 306 qui se chargera de déshonorer la famille PSA court vêtue sur les podiums. Fin du rêve de renouveau, la minijupe Heuliez est remisée au fond du placard et retour au train-train quotidien de ménagère de moins de 50 ans… VDM.

Citroën

Une fois n’est pas coutume, je vais redevenir sérieux pour conclure. J’en rigole en la comparant à une cougar, mais cette caisse c’est quand même un bel acte manqué. La ZX était une bonne bagnole, elle souffrait juste d’un déficit d’image qui aurait pu être atténué par ce petit cabriolet très réussi. Mais bon, politique de groupe, la star c’était la 306 et il ne fallait pas lui faire d’ombre. Sachez enfin que cette auto a été adjugée un peu moins de 15000€ chez Artcurial … Raiso pour une pièce unique non ?

Citroën

©Artcurial