Imaginez… nous sommes au milieu des 80’s. Votre défi, parcourir les 2900 km du Rallye de l’Atlas à travers le Maroc. Ne reste plus qu’à choisir une caisse. Vue l’époque, ce sera sûrement Land / Range Rover, Pajero ou Mercedes Classe G. A moins d’embarquer dans un Land Cruiser ou… une 2CV…! Quoi ? Une deux pattes… dans la caillasse et le sable ?

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 1

Ben ouais… même si je ne vais pas vous parler de la 2CV Sahara (on se la garde sur l’oreille, on la fumera plus tard !), ou de sa cousine, la Mehari 4×4 (elle, Martin lui a déjà fait son affaire !). Non, celle qui va venir poser ses quatre roues motrices sur votre blog préféré, bien qu’elle reprenne le principe à deux moteurs de la Sahara, elle n’a jamais vu le jour du côté du quai de Javel, mais dans l’esprit Jack Hanon, un ingénieur français fan de course auto, avant qu’il ne lui donne vie dans le garage de sa villa de Gennevilliers.

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 2


Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 3

Rien ne dit s’il s’est inspiré de la Sahara, en tout cas, le principe est le même avec un moteur par essieu. Pour ce faire, il va récupérer deux châssis d’Ami qu’il va découper et ressouder en y greffant un compartiment moteur à chaque extrémité. Un à l’avant pour les roues avant et un à l’arrière pour roues… arrière (le fil bleu sur le bouton bleu, le fil rouge sur le bouton rouge !). Jusqu’à là c’est simple…


Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 4

Plutôt que d’y mettre les deux 425cm3 comme sur la Sahara, il va plutôt passer au cran du dessus avec deux moteurs de Citroën GSA Club. Deux Flat 4 de 1.3 l gavé au double corps. Avec 65 ch sur les roues avant et 65 ch sur les roues arrière, je laisse le soin aux “experts” des réseaux sociaux pour répondre à la question existentielle… “Cela fait-il 130 ch ?”. Vous avez deux heures…


Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 5

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 6

En tout cas, si la greffe des deux moteurs peut sembler plutôt “accessible”, le gros bordel c’est d’y associer la transmission… chaque gazier a gardé sa propre boite et Jack a dû se choper des migraines pour synchroniser les deux puisqu’il a équipé son proto d’une seule pédale d’embrayage et d’un seul levier de vitesse. Sachant que tout est débrayable, l’engin pouvant devenir simple traction ou propulsion… une solution imaginée par Hanon afin de pouvoir continuer de rouler en cas de problème sur un des moteurs.

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 7

Une fois l’intégration mécanique terminée, Jack Hanon a renforcé le tout avec une structure space frame puis l’a habillée de panneaux en fibre reprenant le look de la si célèbre populaire tricolore. Tout a été pensé pour faciliter l’accès aux blocs… avant monobloc et hayon englobant la lunette à l’arrière.

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 8

Pour le reste, on est dans le milieu de la course et du rallye raid. La suspension n’a rien à envier à un Pajero capable d’avaler les terrains les plus défoncés, avec quatre roues indépendantes maintenues par combinés amortos ressorts pour une garde au sol de 12″. Notez les deux silencieux posés en side pipe… Dans l’habitacle, c’est tout pour la course. Les deux baquets sont séparés par la crémaillère de la boite arrière. Devant le pilote, une batterie de manos permet de veiller au grain… devant et derrière.

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 9

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 10

Jack Hanon a passé 3000 heures dans son garage pour donner vie à son proto. En 1985, il peut enfin participer à son premier Rallye de l’Atlas au volant de sa Deuche. Sans aucune prétention, il laisse les pros se battre et profite du moment. Il va tellement kiffer que l’histoire entre Jack, son proto Deuche et le Rallye de l’Atlas va durer plus d’une décennie. Jusqu’à ce que Jack prenne sa retraite et s’expatrie au Canada en embarquant sa 2CV bimotor avec lui… si ça c’est pas une belle histoire d’amour !

Citroën 2CV bimotor... en route pour l'Atlas ! 11

© Bonhams