Sélectionner une page

Quand on cause de BMW M5 E39, en général la réaction c’est toujours « ah la M5 E39… Ouais. Ouais ! ». Elle met tout le monde d’accord. D’origine, c’est une drift machine qui ne demande qu’à être mise en trav’ à chaque virage. Alors imaginez si vous lui collez un compresseur…

Quand je parle d’E39, j’suis pas objectif. Non, pas parce que c’est mon daily adoré depuis maintenant 4 ans, j’pense pas qu’ça doit jouer… Ma petite 528ia pisse l’huile respire la santé mécanique, et à chaque fois que je pose mon cul dedans, je suis content. Et forcément, de discussions en discussions et de bières en bières, on finit toujours par tomber sur la grosse… On parle de la M5 putain, pas ta mère !

Et on se dit que la caisse qu’on roule tous les jours doit être sacrément sympa avec un V8 4.9L de 400 ch, sa boîte manuelle 6 vitesses, son autobloc et son châssis performance. Parce que la M5 E39 c’est ça. Une routière luxueuse aussi agile qu’une GTI, avec un empattement long qui permet de graaaannnndes dérives de l’arrière train, sans pour autant se mettre en (trop) danger. Une caisse saine, bien construite, belle, et fiable !

Mais comme d’hab, on veut toujours boire plus haut que le bord du verre ! Du coup, des petits malins (m’enfin, un paquet de mecs barrés) se sont amusés à y monter une suralimentation. De la grosse modif ? Plus ou moins c’est selon si vous préférez un turbo ou un compresseur, et si vous avez envie de vous faire un montage « full-maison » ou prendre de l’adaptable.

Et c’est là que ça devient intéressant, car la M5 du jour embarque un compresseur. Ouais, le truc relié à une poulie et une courroie qui vient souffler dans les bronches d’un V8 qu’en demandait pas tant ! Ici, c’est un kit de chez Ess-Tuning (la référence en terme de suralimentation BMW) VT1-560 embarquant un compresseur Vortech V3Si, une poulie alu, des injos gros débits, un échangeur, et tout un tas de truc qui vont bien prennent place sous le capot de la M5. On a pas d’infos sur la puissance du bordel, mais des montages similaires atteignent les 600 ch en général, donc on peut partir là dessus.

La cavalerie traverse un volant moteur allégé et un embrayage double disque de chez SPEC. Eh ouais, avec près de 200 ch en plus, faut renforcer tout ça ! Le pont autobloc’ de chez Turner Motorsports en 3.45:1 se charge de faire motricer l’ensemble pour des travers… Maîtrisés ! L’ensemble de la bestiole expire à travers des collecteurs 4 en 1 de chez Evolve Medusa, un X Pipe de chez Schnell (ça porte bien son nom), et des silencieux Dinan peints en noir. Autant vous dire qu’à pleine charge, cette M5 survitaminée doit vous retourner oreilles et trippes !

Dedans on retrouve le « classique » intérieur cuir-électrique-chauffant des M5 E39, un pédalier Dinan, un short-shifter de 530d ainsi que tout l’attirail de la caisse d’autobahn. GPS, toit ouvrant, inserts en alu et un volant recouvert d’alcantara. Dehors le truc qu’on peut pas louper c’est les grosses jantes BBS LM en 19 chaussées en Hankook Ventus V12 evo2. L’ensemble est posé sur 4 combinés KW V3 et arrêté par des étriers Brembo GT et des disques rainurés. Peu de modifs question carrosserie en dehors du pare-chocs avant qui reçoit une lame en carbone, des grilles modifiées et des prises d’air pour refroidir les freins. La p’tite touche sympa, c’est les anti-brouillards passés en jaune, ce qui contraste bien avec la peinture Imola Red de l’ensemble.

C’est ce que j’appelle une prépa complète. Bien faite, cohérente tant sur le plan mécanique qu’esthétique, fonctionnelle, elle me rappelle dans l’esprit la M3 GTR de Steve. La M5 E39 est, déjà d’origine, un monstre. Là on est un cran au dessus, sur un engin capable de taper les 300 km/h sur l’autobahn autant que se faire un col tout en travers. Le tout en mode confort. Indémodable, cette M5 représente tout à fait l’état d’esprit des moutures actuelles, surtout quand on regarde les specs et leur V8 BiTurbo. Bon, les puristes nous parleront du fait que la dernière soit une intégrale. Mais au final, c’est ce qu’attendent les clients, et puis l’ensemble est complètement déconnectable, donc avec la paire de couille qui va bien, on pourrait carrément imaginer une battle en touge entre celle-ci et la nouvelle… J’dis ça, j’dis rien !

© Bringatrailer