Surpris par le titre ? Et pourtant, c’est comme ça qu’on pourrait résumer cette caisse. Dodge Challenger, y’a déjà du patrimoine. Mais rajoutez le chat de l’enfer, et là vous obtenez une machine à sensations à vous en faire perdre toute raison. Un V8 compressé qui fait en plus crème anti-âge ça vous tente ? Nous on a encore du mal à nous en remettre, alors accrochez-vous !

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 19

Crème anti-âge ? Mais il nous raconte quoi lui ?! C’est sûrement ce que vous êtes en train de vous dire, non ? Et pourtant, je ne voyais pas comment illustrer autrement la sensation qu’on a  dans la Challenger Hellcat. Quand nos potos de chez American Car City ont mis pied tôle, mon corps à pénétré de 5 cm dans le siège, mes yeux ont voulu dire bonjour au fond de mon crâne, et le reste de ma peau à du faire de même. Pas b’soin de lifting ! Ça y est vous comprenez?


Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 20

Parce que voir une Hellcat faire des burns ou des courses de drag en vidéo, c’est une chose. Y poser le cul en est une autre. 707 ch… C’est beaucoup. Mais vraiment. Votre serviteur et Baptiste (alias Darkvision derrière l’objectif), se sont portés cobaye pour vous raconter tout ça. C’était une journée d’été normale, mais je savais qu’après ça, mon référentiel en terme de conception d’une caisse puissante allait changer.

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 21

En même temps, avec la descendante des Muscle Cars de la fin des 60’s, difficile d’être déçu. L’ambiance est… US ! Une bonne gueule à faire peur aux enfants, au moins autant qu’un curé en colo. Dehors, le gris anthracite arbore fièrement les peintures de guerres du Hellcat posé sur les ailes type « bouteille de coca », on y est ! ‘Manque plus que le burger au diner ! Et dès que l’bordel démarre mesdames et messieurs… Je crois que mon caleçon ne s’en est toujours pas remis ! On peut dire qu’elle en jette !

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 22

Dedans, c’est aussi très US. Compteurs rouges, sièges semi-baquets confortables et chauffants, sono du diable, et les fameux plastiques que même une Dacia n’oserait pas arborer. Pas de doutes, on s’est pas planté de bagnole. Sous le capot, c’est forcément un V8 qui sommeille. Un 6.2L compressé capable d’aligner le 0 à 100 en 3.6s et de vous catapulter à 320 km/h.

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 23

Eh ouais, les américains nous font encore les choses à l’ancienne. Un compresseur des familles vient prendre place sur les 8 gamelles pour leur permettre de sortir plus de 880 Nm de couple. La violence ! Pour alimenter le tout en air frais, les plus attentifs d’entre vous auront noté la prise d’air intégrée dans le feu avant conducteur. Subtil pour une fois !

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 24

Ici ce qui nous frappe, c’est surtout que l’exemplaire du jour est une boîte manuelle ! On pose une sacré paire de couilles sur la table pour oser maitriser un tel engin autrement qu’en boîte auto. Mais en même temps, ça doit être sacrément fun (et foutre la trouille) de sentir une pédale d’accélérateur dure comme une brique. Se prendre pour Toretto au grand prix des feux rouges et égrener les 6 rapports quand le V8 hurle sa mère et que le compresseur siffle tout ce qu’il peut. Ça vous met des tartes dans la gueule à chaque pression sur le champi’ !

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 25

Des jantes en 20 cachent devant des étriers Brembo 6 pistons prêts à mordre des disques percés pour arrêter les 2 Tonnes de la bête. Ah ouais il en faut, la Challenger ne fait pas dans la dentelle ! Pour une fois que le freinage est suffisamment dimensionné sur une américaine, ça se souligne !

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 26

Une Challenger Hellcat c’est tout ça. Alors quand on vous dit que c’était mieux avant, réfléchissez. Les Muscle Cars revivent de plus belle depuis 2005, elles ont la gueule, les muscles, le cœur, et tous leurs défauts des années 70 sont de lointains souvenirs. Aujourd’hui ça freine, ça tourne, ça tient la route, mais c’est toujours capable de crâmer du pneu et filer la banane à qui se trouve derrière le volant. Surtout qu’à un peu plus de 80 000€, quelle caisse peut rivaliser ? Nous on achète, et on sait qu’on ira voir nos copains de chez American Car City (big-up à Gilles !) qui nous ont permis de partager tout ça avec vous ! Et puis au passage, allez faire un tour du côté de chez Baptiste, parce que ça vaut le détour !

Dodge Challenger Hellcat de 2016 - Elle vous met des beignes ! 43

© Darkvision pour DLEDMV