Dans le monde merveilleux des petrolheads, on a plein de styles. Plein de marques. Et plein de frappés de la tête aussi. C’est pour ça que certains profanes pensent qu’on est une communauté sectaire. Mais non, on est sympas, on est ouverts à tout. Même si le tuning on évite. Dans toute communauté, y’a des rites de passage. Ici, swapper une E30 ça pourrait être l’adoubement d’un petrolhead. On r’tourne en Roumanie pour vous montrer ça !

Quand une E30 fait du cannibalisme ! 7

Décidément, si un jour on est diffusés à la TV on demandera un Road-Trip en Roumanie. Juste pour rendre visite à tous les passionnés qu’il y a là-bas. C’est vrai, ils nous scotchent à chaque fois. Que ce soit Vlad et sa 730i ou encore une Mercos 240D sexy. Aujourd’hui c’est toujours le génial Alex Ferariu qui sublime de l’allemande derrière son objectif.  Ici, la miss appartient à Alexandru. Ouais une petite 325i coupé posée sur de belles jantes Alpina. Posée un peu par terre aussi. 


Quand une E30 fait du cannibalisme ! 8

Mais ne vous fiez pas juste à votre vue. Les oreilles aussi c’est important. Parce qu’ici, elles nous traduisent qu’Alexandru se joue de nous. Ouais, y’s fout d’not’ gueule ! N’essayez même pas de le défier à un feu rouge ! Sous ses airs de petite E30 sympatique se cache une foldingue ! Une nympho du piston ! Surtout que là elle s’en carre 8 dans le… V8. Oui m’sieurs dames, un 4.4l probablement emprunté à de l’E39 ou de l’E38, vient lui remuer le popotin ! ‘Pis la ligne a sûrement du être adaptée quand on entend le baroufle qu’elle fait ! 

Quand une E30 fait du cannibalisme ! 9

Pour rappel, un V8 4.4l de ces années là chez BM ça sort 286cv. On explose donc le rapport poids/puissance original de l’E30 ! Bon après ça fait quand même du poids à l’avant hein… Quoi ? Le V8 alu pèse quasiment le même poids qu’un L6 en fonte ?  Au temps pour moi  ! Du coup on est sûrs qu’Alexandru a été adoubé et qu’il a reçu ses galons de petrolhead. Parce que nous on adhère complet, c’est beau, c’est clean et ça ronfle. Dis Titi steuplait, on va en Roumanie ?

© Alex Ferariu