Sélectionner une page

Changer de vie, plus facile à dire qu’à faire. En tout cas, c’était l’objectif de William… et lui, il l’a fait. Né dans le milieu de la vente auto, il l’a vu changer et se transformer au fil du temps, et pas forcément dans le bon sens. Alors il y a quelques années, il est passé des machines à la vigne, des vidanges aux vendanges et des pistons à la fermentation. Tout ça, sans sacrifier sa passion…et ses GTi.

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 1

Souvent, quand tu gravites dans le monde de l’auto en général, et dans celui de la vente en particulier, tu finis par décrocher au risque de voir ta passion s’envoler. Tu te retrouves face à tes clients et tu crois que ta passion va te sauver. Tu parles ! Seul le prix compte. Et c’est pareil quand tu es à la tête d’une concession. Les constructeurs serrent de plus en plus la bride, cherchant les moindres prétextes pour essayer de te faire sauter la moindre prime. Une fois encore, de la passion, il y en a pas. Comprenez donc pourquoi William, qui a grandi et a fait toute sa carrière à la tête de concessions, a fini par dire stop ! L’occasion était trop belle pour faire connaissance et voir comment il vit sa passion, maintenant qu’il est à la tête du Château Saint Pons, son domaine vinicole.

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 2

Présente-toi en quelques lignes

J’ai 52 ans et après avoir passé 22 ans dans la distribution automobile en tant que concessionnaire Peugeot et Kia, j’ai décidé de changer de vie pour devenir vigneron. Je suis passé des Vidanges aux Vendanges.

Pourquoi et comment en être arrivé à l’auto ?

Mon grand oncle était motoriste Quai de Javel chez Citroën, mon grand père garagiste… mon père a suivi en vendant des Panhard à Fontainebleau puis en devenant concessionnaire Peugeot 30 ans plus tard à Etampes. Je lui ai succédé en 2001.

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 3

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 4

Présente-nous ton activité

Aujourd’hui j’ai complètement changé d’orientation, la distribution automobile étant passée d’un monde de passionnés à un monde de financiers. Je me suis rapproché de la terre et suis devenu Vigneron dans le Sud de la France en Vallée du Rhône. C’est un métier où l’on retrouve la passion, qui allie vin & gastronomie, un pan complet de la culture française.

Parle-nous de tes partenaires et de ceux qui t’accompagnent

Principalement mon épouse qui travaillait déjà avec moi en tant que cheffe des ventes. Elle m’a encouragé et m’accompagne au quotidien dans cette aventure. Nous sommes désormais tous les deux à la tête du navire et cela nous va bien.

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 5

Tes projets pour l’avenir ?

Nous souhaitons développer la notoriété de notre vignoble Château Saint Pons, faire moins mais mieux, créer des émotions aux personnes qui dégustent nos vins ou viennent à notre rencontre découvrir notre domaine.

Au niveau passion, quel est ton premier souvenir avec une voiture ?

Incontestablement d’avoir pu faire un parcours avec pilote dans une 205 Turbo 16 série 200 dans les années 90. J’ai pu rééditer cette expérience au Musée de l’Aventure Peugeot quelques années plus tard.

Qu’est ce qui te passionne le plus dans l’automobile ?

J’aime les belles lignes, l’émotion d’un moteur qui s’exprime, la qualité et la finition d’un intérieur authentique, l’odeur du cuir…

Si on devait résumer ta passion, et ta vision de l’auto en 1 mot.

L’Emotion

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 6

Malgré cela, qu’est ce qui pourrait te faire détester les voitures ?

La standardisation : quand on voit ce que sont devenues des marques comme Jaguar ou Alfa Romeo… aucune âme, tout ce qui a fait la notoriété de ces marques a disparu. Je crois qu’après les Youngtimers, nous ne collectionnerons plus les voitures, il n’y a plus d’émotions.

Les petrolheads en France tu les vois comment ?

Des passionnés qui entretiennent le mythe. Ils sont pour l’émotion, les belles mécaniques, le plaisir de voyager dans une vraie voiture.

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 7

Comment vois-tu l’avenir de l’automobile ?

Je crois que nous avons vécu les dernières heures de ce qui a construit l’automobile. Tout a basculé quand la concentration s’est opérée dans les années 2000, pour maximiser les profits en sacrifiant la passion sur l’autel de la rentabilité. Peugeot a su résister jusqu’à l’arrivée de Carlos Tavares qui a précipité l’entreprise dans cette folie des temps modernes. Adieu Coupé Cabriolet (et cabriolet tout court !), RCZ, versions sportives… Je crois que le plus triste exemple reste le bruit du moteur reconstitué dans l’habitacle en appuyant sur le bouton « mode Sport » !

Comment vois tu l’arrivée des voitures électriques ?

Une nouvelle aire qui s’ouvre ! Ce qui est sympa dans l’électrique, c’est que ça « arrache » à l’accélération. Après, c’est un moyen de transport peut être plus respectueux de l’environnement (à confirmer dans les années à venir avec la problématique de la production d’électricité et le recyclage des batteries). En tout cas, je ne sais pas si ça fait rêver quelqu’un, mais pas moi !

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 8

Si tu pouvais changer ou modifier quelque chose…

Qu’il y ait un pôle « passion » chez chaque Constructeur

Tu as un budget « no limit », quelles sont tes 3 premières caisses ?

Une 205 T16 pour la pure passion
Une Maserati Quattroporte V de 2008 pour le plaisir du Grand Tourisme, le voyage et le confort au son d’une belle mécanique.
Une Porsche 911 Targa pour le mythique Flat 6

Et justement en parlant voiture, en quoi tu roules ?

Que de mieux qu’une 308 CC Féline dans le Sud ? Je crois que c’est le plus abouti des Coupé-Cabriolet avec une conception incroyable au niveau confort (pour un Cabriolet) et turbulences, une tenue de route au top et le toit en dur c’est incroyable.

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 9

De toutes celles que tu as eu, laquelle t’as le plus marqué ?

Une 306 S16 BV6 167ch Confort… épurée, légère… la dernière vraie sportive de Peugeot

Le plus déçu ?

La 206 S16, pas à la hauteur.

Tu es plutôt moderne ou ancienne ?

Ancienne

Quel petrolhead t’inspire le plus (Pilote, artiste…) ?

Steeve McQueen dans Bullitt

Quelle musique écouter en roulant ?

Prefab Sprout, Cheveux au vent

Pour toi quelle est la meilleure route pour aller s’amuser et au volant de quelle voiture ?

Une route de montagne avec une petite sportive qui « suce » la route type 205 GTi.

Une course ou un évènement sportif qui t’a marqué (on parle bagnole hein !) ?

Les 24h du Mans : quand ça roule, ça t’arrache les tripes

Atmo ou Turbo ?

Un faible pour l’atmo avec un beau couple

Drift ou grip ?

Grip, user de la gomme pas trop pour moi

Bière ou whisky ?

Vin

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 10

Boite manu ou séquentielle ?

Boite manu mais je dois dire que la séquentielle a aussi son charme avec sa rapidité pour passer les vitesses.

Propulsion, Traction ou 4RM ?

Je suis enfant de la Traction mais pour les puristes rien ne vaut une Propulsion, ça c’est de la conduite !

Full power ou light is right ?

Full Power, faut de la cylindrée

Circuit ou rallye ?

Rallye, bercé par les 205 T16

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 11

Bullitt ou Fast and Furious ?

Bullitt !

Télé, internet ou papier ?

J’aime le papier, de belles photos

Passé, présent ou futur ?

Tout car il faut de tout pour faire un monde

Un message à passer ?

Longue vie aux Youngtimers !

Ton avis sur De l’essence dans mes veines ?

Merci de faire vivre la Passion !

#Petrolhead : William Monin - Des vidanges aux vendanges... mais toujours en GTi ! 12

Vous aurez compris en regardant les photos, que d’autres lionnes permettent à William d’entretenir sa passion. Mais chaque chose en son temps… en attendant, allez visiter son site et si vous aimez le vin, profitez en (avec modération bien sûr !).

© DLEDMV & Château Saint Pons