’82 Ford Mustang GT Enduro – Comptez jusqu’à 3 !

’82 Ford Mustang GT Enduro – Comptez jusqu’à 3 !

Quand la 3ème génération de Mustang débarque en 78, le pony car n’est plus qu’un coupé devenu une sorte d’ersatz luxueux et sportif. Sportif juste dans le style puisque sous le capot, les plus exigeants devront se contenter de 150 ch pour la version la plus virile. Et malheureusement, la Mustang GT Enduro n’y changera pas grand chose… (suite…)

Ford Mustang : ’67 Little Red & ’68 Green Hornet – Chez Shelby on faisait aussi des licornes !

Ford Mustang : ’67 Little Red & ’68 Green Hornet – Chez Shelby on faisait aussi des licornes !

La Ford Mustang a fait une entrée fracassante le 14 avril 1964 avec 22000 voitures vendues le premier jour ! Voilà comment on entre dans la légende. A partir de 65, l’image de la marque va exploser… la GT40 rafle les victoires face à l’élite européenne et le partenariat avec Shelby bat son plein. Afin de montrer son savoir faire, la marque va alors dévoiler deux protos, la Little Red en 67 et la Green Hornet en 68, devenues aujourd’hui de vraies icônes. Bon, j’vais avoir besoin de père motor ! (suite…)

Incontournable : La Ford Mustang de Belmondo dans « Le marginal »

Incontournable : La Ford Mustang de Belmondo dans « Le marginal »

Pour faire un bon film, il faut obligatoirement, une poursuite en bagnole. La bave qui coule, les moteurs qui hurlent, les pneus qui fument… certaines d’entre elles sont même devenues plus populaires que le film lui même. Et à l’image d’Hollywood qui en a fait sa spécialité, notre Belmondo national n’était pas le dernier pour aller froisser un peu de tôle ! Surtout quand c’était au volant d’une Ford Mustang plutôt bestiale. (suite…)

Ford Mustang Bullitt… Steve McQueen Edition – The queen of cool !

Ford Mustang Bullitt… Steve McQueen Edition – The queen of cool !

La Ford Mustang Bullitt, elle est devenue une série spéciale, un sympathique coup de marketing pour rendre hommage à celle que conduisait Steve McQueen dans Bullitt. Mais pour tous ceux qui en veulent toujours plus, il faut reconnaitre que la Bullitt manquait peut être d’un peu plus de watts et folie. Enfin, ça c’était avant que ne débarque la Steve McQueen Edition. Attention, ça va burner ! (suite…)