Cadillac CTS V coupé by D3 – Bouffeuse de supercar !



Il n’y a pas que BMW, Audi ou Mercedes qui savent  faire des berlines ou des coupés, capables d’humilier une super-sportive voire une supercar. Un gros moteur dans une caisse “basique”, faut quand même pas oublier que ce sont les constructeurs U.S qui ont lancé le truc, et ça tombe bien puisque c’est de Cadillac qu’on va parler.

Et attention au monstre ! Cadillac propose depuis quelques années les placides berlines et coupés CTS. Un châssis Opel, celui de la Vectra, habillé d’une carrosserie plus “américanisée”, tape à l’oeil. Depuis 2007, on a vu fleurir sur les fesses de la belle, un lettre, le “V”… Lettre qui a tout changé… Car une fois collée derrière, le gros changement se passe devant ! Le berceau avant reçoit alors un monstrueux V8 de 6,2 l, emprunté à la Corvette ZR1 ! Rien que ça !

Il est dégonflé, mais tout de même, 564 ch ça reste largement suffisant pour faire saigner les pneus arrières ! 0 à 100 en tout juste 4,2 secondes, plus de 300 en vitesse de pointe… De quoi énerver plus d’un proprio de M3, M5, RS6 ou toute berline teutonne taguée AMG ! Même les panzer de la voix de gauche, R8, M6 ou SL AMG, se prennent un appel de phare par le méchant coupé ricain… Et bien il faut croire que pour D3 ce n’était pas suffisant !

L’agression est visuelle, déjà virile d’origine, la Cadillac devient réellement bestiale. Ailes extra-larges, prise d’air XXL sur le capot, aileron piqué au casting de F&F… tout est au diapason ! Et vous pouvez appliquer la formule que ce soit, au coupé, la berline ou le break !


4 Stages sont dispos, capables d’offrir jusqu’à 825 ch… Sachant que le stage 3, fort de 705 ch permet un 0 à 100 en 3,9 sec… Le soucis majeur de la voiture ne doit pas être dans les sensations, mais plus dans la… motricité ! Les pneus en hurlent de plaisir. Monstrueuse !

© vidéo : D3Cadillac / © photos : D3 & signatures éventuelles


Advertisements

Laisser un commentaire