Toyota Corolla Coupé GT AE86… De l’anonymat à la légende !


Advertisements

Je ne savais pas par quel bout prendre, et comment présenter cette vidéo. Rentrer dans les détails ? Pas assez calé sur le sujet, je le reconnais. D’autres sont bien plus obsédés par le modèle, les différents accessoires, équipements, prépas… Car l’Hachiroku (86 en japonais) est presque devenue une religion en elle même auprès de ses aficionados… 

hachirokuinitial

Parce que le milieu de la jap s’est transformé en un véritable milieu de clans, ou chacun défend son opinion et sa culture l’arme au poing ! Les « pro-marques » sont légions, on respecte un peu les autres marques japonaises, on chie sur les autres, surtout les européennes !


J’exagère, comme d’habitude, mais nous ne sommes pas si loin de la réalité. Pour vous en rendre compte, allez vous promener sur les différents forums ou pages spécialisés et vous remarquerez avec quelle virulence les discutions se transforment en véritables joutes !  Finalement en écrivant ceci je me rend compte que cette mentalité a gangrené le milieu de l’auto en général !

©Herbert.C | BIGEVENT.HK on Vimeo.

Pour en revenir à notre Toyota coupé Corolla GT Sprinter Trueno type AE86, il s’agissait d’une illustrissime inconnue lors de sa commercialisation sur notre territoire, alors totalement géré par les fameux quotas imposés. Les méchants constructeurs japonais avec leurs voitures fiables, suréquipées et modernes faisaient alors peur à notre bonne vieille Europe si traditionaliste. Le gouvernement de l’époque avait alors rien trouvé de mieux que d’instaurer des quotas à l’importateur, le groupe Sonauto. Par effet de cause, il valait donc mieux importer des modèles « faciles » à vendre, plutôt que de la sportive en manque d’image et d’identité … Non pas qu’une AE86 soit mauvaise, mais les clichés sont fortement ancrés dans notre beau pays, et les références se font avant tout sur l’image.


Donc, malgré un prix attractif, le passionné sportif continuaient de se tourner vers Alfa, BMW, Peugeot, Renault … Un protectionnisme européen doublé d’une louche de chauvinisme ont donc rendu au coupé Corolla GT une carrière élitiste, puisque Toyota France distribuât quelques 250 exemplaires en 4 ans ! Loin d’être un succès … Surtout qu’elle arrivait sur notre continent sans ses phares escamotables, remplacés par des fixes, la version Levin. Sachant qu’au delà ce ça, la magie des différents marchés européens fit que notre pays, ainsi que l’Espagne et le Portugal eurent droit à la version 3 portes alors que l’Allemagne, les Pays Bas et la Belgique se contentèrent d’une version 2 portes, que je trouve plus réussie esthétiquement … Mais ça n’engage que moi !

Alors, comment une caisse passée aussi inaperçue a t’elle pu se retrouver au rang de culte quelques années plus tard ?

©M. Ovesen Photography on Vimeo.

D’une part, son tempérament, et un véritable caractère. Car la Corolla GT est une merveille de sportivité dans l’esprit GTI. Propulsion, motorisée par un très volontaire et expressif 4A-GE, un 1,6 l double arbre 16 soupapes qui ne rechigne pas à la tache, malgré ses 125 ch … Associé à un poids limité de moins d’une tonne. La recette prend. Efficace et docile, elle est joueuse sans être piègeuse. Elle refait parler d’elle en France grâce aux jeux vidéos… Notamment Gran Turismo qui lui offre une renaissance internationale. Internet et la génération Geek accentue la chose, avec la disparition des frontières virtuelles. On découvre alors les vidéos japonaises, Best Motoring, Option Auto, le drift et les exploits de Keiichi Tsuchyia pour qui l’AE86 reste la favorite. Puis débarque alors un jeune livreur de Tofu qui humilie des monstres turbalisés sur le touge du mont Akina au volant d’une Trueno. La légende est en marche…

hachirokutsuchiya

 L‘AE86 devient alors la voiture qu’on se met à rechercher secrètement, la côte est alors au plus bas, elles s’échangent contre un poignée de cerises, mais sont relativement dans de piteux états. Puis on finir par franchir les frontières quitte à en faire importer une directement du Japon. La côte explose, ce qui est rare est cher, même si c’est rouillé ! Parfois même trop… Mais quand on aime…

©SpeedArchitech on Vimeo.

Toyota fut même surpris d’une telle renommée, en voyant le statut qu’à pris la voiture. Si bien que lorsque les fans ont demandé une remplaçante, et, comme souvent avec un constructeur japonais, ils ont été écoutés avec la GT86 ! Et oui, c’est ça la passion !

hachirokugtetae86

Advertisements

Laisser un commentaire