Fiat et ses pots de yaourt … Gabarit de voiture sans permis, bicylindre, d’une simplicité limite rustique … Mais c’est ça qui fait le charme de ces puces. Ou alors, pour les plus exigeants, vous pouvez  leur greffer un turbo, ou carrément un V8 !

DLEDMV_Fiat_126_TAZ_Racing_004

En tout cas c’est ce qu’ont décidé de faire les anglais du TAZ Racing … Des anglais … Forcément !


DLEDMV_Fiat_126_TAZ_Racing_003

La bleue c’est comme l’apéro, avec un moteur de Toy MR2 turbo boosté à 308 ch, à qui elle emprunte aussi les trains roulants, la boite et les combinés. Un  arceau renforce la caisse et ainsi armée, elle se mange un 400m en 11 secondes … On est bien loin des 24 ch de l’originale, de son 0 à 100 en 40,4 secondes et du 1000m en 3 jours !

DLEDMV_Fiat_126_TAZ_Racing_002

On passe au plat de résistance avec sa soeur presque jumelle, qui accueille sous sa robe orange, un V8 383ci d’origine Chevy. Si, si il parait que ça rentre … Un gros chausse pied, pas mal de vaseline, bon faut forcer quand même, mais finalement ça passe ! On lui greffe un Holley 750, pistons forgés, … tout ce qu’il faut pour sortir 500 ch et monter à 650 quand on ouvre la bonbonne bleue qui fait pschitttt ! Tout est à l’avenant, châssis, boite, trains … et le pont de 8” d’origine Ford … J’aimerai bien voir la longueur de l’arbre de transmission … Entre le moteur qui plonge sous le tableau de bord et le pont au niveau du train arrière, donc quasiment sous les fesses du kamikaze, il ne doit pas dépasser les 30 cm ! Enfin le tout essaie de passer au sol via des galettes noires montées sur des jantes Revolution en 5×12′ et 6×15′ … Moins de 10 au 400m … Dans une 126 ! Ca doit laisser des traces au fond du baquet quand même !

@@@

© TAZ Racing via mk1kieran & signatures éventuelles.