La R21, c’est la banalité poussée à son paroxysme. Pourtant c’est cette berline qui a porté l’étendard des sportives françaises dans les 80’s allant même jusqu’à chatouiller les allemandes sur leur terrain de jeu ! Et pour asseoir son image, Renault en a même fait une formule monotype européenne, l’Europa Cup… Ouais, c’était l’bon temps !

DLEDMV - R21 Europa Cup & Super Production -01

Pendant que ses 2 concurrentes tricolores, la 405 qui jouait dans le sable et la BX rêvant de GrB, la R21 Turbo affolait les circuits. L’Europa Cup lui était entièrement consacrée, formule monotype, elle prenait la suite de la coupe Alpine V6 Turbo. Et même si on peut se demander ce que la berline et son 2.0 l pouvait avoir de mieux que la GT et son 6 cylindres, la réponse est simple, 2 secondes au tour !


DLEDMV - R21 Europa Cup & Super Production -02

La 21 accusait 1000 kg en état de marche, et son bloc passait par les ateliers de Bozian Racing. Une fois revu en profondeur, il recevait l’aide d’un Garrett T031 qui lui soufflait dedans à 1,6 bars… De quoi sortir 300 ch à 6300trs et 43mKg . Pas mal pour un 2.0 l en 1989. Sur piste, la caisse pouvait tutoyer les 270 km/h.

© davide458italia

© Mespiecesauto

DLEDMV - R21 Europa Cup & Super Production -04

Si cela ne vous suffit pas, une version encore plus musclée se frottait à l’élite européenne en Super Production. Et là, la berline rentrait dans la cour des grandes, aux côté des M3, Alfa, et autres AX et 505 Turbo ! Le turbo, un Garrett T4 cette fois ci, gagnait en volume, mais surtout en pression, soufflant à 2,5 bars ! Ainsi, ce furent 430 ch hors taxes (Elle monta jusqu’à 480 ch au fil des évolutions) répartis sur les 4 roues puisqu’elle adoptait une transmission intégrale. De quoi attirer un Jean Ragnotti excité !

DLEDMV - R21 Europa Cup & Super Production -05

Un beau pedigree… Dommage que le losange l’ait oublié !

© Mespiecesauto

© robscheenen

© Photos via signatures éventuelles