Lorsqu’on parle import avec un « petrosushi » (Ca leur va bien ce surnom tiens !), on entend souvent les mêmes noms d’oiseaux… Supra, Skyline, Impreza, Lancer Evo, Silvia… Du sport, rien que du sport ! Pourtant, on peut rester dans le violent, sans tomber dans le classique… L’Aristo, ça vous cause ?

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 28

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 27

En fait l’Aristo, c’est celle qui, une fois sortie de son Japon natal, s’est retrouvée badgée Lexus GS. Elle en profitait pour recevoir un 6 en ligne de 3.0 l pour 219 ch ou un V8 4.3 l de 283 ch, sympathiques, même si les 1T800 de la bête venaient gâcher la fête… Nous voilà plus dans la catégorie pullman que GT ! D’ailleurs, l’engin s’est construit sa réputation grâce à sa qualité de fabrication qui ridiculisait les allemandes, mais aussi, pour sa fiabilité, son silence, son confort, son équipement… Tout sauf sa vélocité ! Mouais, une caisse de vieux sur DLEDMV, ceux qui se contentent de regarder les images vont encore me conseiller de changer de nom !


DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 26

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 22

Pourtant, sur son archipel, notre grosse berline haut de gamme, gardait de son badge d’origine, celui de Toyota, auquel était associé le nom d’Aristo… Jusqu’à là, rien de bien excitant… sauf, que sous le capot, la version JDM (Ce terme a été à l’origine du fameux conflit historique, la « Bataille de JPCAR » dans les années 2000 !) recevait le méchant 2JZ GTE. Le 6 en ligne biturbo qui n’est autre que la réponse de Toyota au RB26DETT de Nissan. Sachez d’ailleurs que ce désormais célèbre bloc, a d’abord motorisé l’Aristo en 91 avant de se retrouver sous le capot de la Supra MK4 en 93.

Bref, le 2JZ et son duo de turbos, là, ça change tout ! Avec 280 ch (330 dans la Supra MK4) l’Aristo V300 n’est pas plus puissante que la GS430 de nos contrées, mais, elle offre un tempérament mécanique bien plus affirmé… et un potentiel de pompelup que certains jugeront intéressant !

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 20

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 16

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 15

En tout cas, ce fut le cas de Bertrand… Un père de famille qui carbure au 98 ! Il a été séduit par la gueule de la caisse, une Vertex Edition… Entendez par là qu’elle possède un spoiler avant spécifique mais aussi, un train arrière directionnel.

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 14

Ce cher Bertrand laissait des traces de pneus au volant de sa Nissan S13 Stage 1 avant que des contraintes familiales l’obligent à se dire que des portes à l’arrière et un coffre étaient plus adaptés aux besoins quotidiens ! Mais on ne se refait pas voyez vous… Du confort, de la place, un esprit pratique, pas de soucis ! Mais faut quand même pas se la trainer en monospace mazout ! C’est comme cela que Bertrand et Cedric de RHD-Import tombèrent d’accords pour faire venir cette Aristo du Japon.

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 10

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 09

Puis tant qu’à faire, autant passer du light au suréquipé ! Cuir, écran tactile, toit ouvrant, des moteurs électriques de partout, GPS, boitoto à commandes séquentielles… Rien ne manque ! Pas même la voix électronique en japonais (L’Import Touch’ !) ou la poussée du biturbo qui fait mal à la nuque.

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 05

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 06

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 01

Bien entendu, le poids est bel et bien là lui aussi… Mais le délire est ailleurs, jouer sur le couple, cruiser le coude à la portière, bercé par du bon son déversé par la sono qui compte autant d’HP que de radars croisés sur un Paris-Marseille ! Même si, histoire de contrôler et maitriser les mouvements du bateau, les liaisons sont gérées par des combinés filetés et que 4 Works Meister S1 en 9 et 10×19′ chaussées respectivement en Bridgestone Potenza Asymmetric en 235 et 255, remplissent les ailes.

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 07

Bon, même si l’engin atteint rapidement le limiteur calé à 180 km/h (L’Import Touch’ #2 le retour…!), il reconnait que le lest gâche les watts ! Ainsi, il envisage à très court terme un BPU (basic performance upgrade) dans les règles de l’art… Grosse ligne, échangeur frontal, pompe à essence gros débit, filtre à air, gestion du turbo via un boost controler… Du classique pour le 2JZ, qui ne demande que ça ! Et de quoi le faire grimper aisément aux alentours de 350 bourrins, largement suffisants pour continuer de régaler sa fille qui ne se lasse pas des kick down !

Quoiqu’il en soit, Bertrand est tombé amoureux de sa « Lexus Aristo » et n’est pas prêt de quitter la marque… Si l’envie vous en dit, contactez RHD-Import de notre part 😉

DLEDMV - Toyota Aristo V300 Vertex Dam's- 03

© Dam’s McFly & Pierre DVP