Du drift, du burn, peu importe… L’important, c’est que la paire de gommards arrière parte en fumée, pour laisser 2 belles et larges traces noires sur le bitume. Voilà le but de cette Skyline R32 GTS-T, transformée en « smoking machine ».

DLEDMV - Nissan Skyline R32 GTS SmokingMachine - 02

La GTS-t, c’est la propu de la famille. Elle laissait les 4 roues motrices et directrices à sa grande soeur GT-R (Et à la GTS-4). Elle se contentait du RB20DET, un 6 en ligne de 2.0 l double arbre, injection et mono turbo pour un peu plus de 210 ch.


DLEDMV - Nissan Skyline R32 GTS SmokingMachine - 03

Pour en faire une tueuse de pneus, elle reçoit une bonne dose de pompelup… mécanique et châssis. En vrac, un turbo de RB25 géré par un boost contrôler Gizmo, une pompe de R32 GT-R, une admission HKS, une ligne complète, un launch control BeeR, des suspat’ Tein avec bras et camber Driftworks, shortshift Nismo, différentiel Welded… L’habitacle est équipé en Bride et OMP et pour la caisse, elle reçoit les élargisseurs d’ailes de la GTR et des roulettes XXR 527 en 18′.

DLEDMV - Nissan Skyline R32 GTS SmokingMachine - 01

La R32 offrait une ligne encore fine et sportive. Les générations suivantes allaient gagner en muscle ce qu’elles allaient perdre en grâce. Sur cette GTS-t, les muscles, ils sont cachés sous le capot !

© MONKYLONDON