La Porsche 919 énervée claque du boule à Spa et met sa race à une F1 ! Impressionnant…



La Porsche 919, c’est fini. Vous ne la verrez plus en compet’. Mais chez Porsche, les ingénieurs aiment parfois s’payer une p’tite cure de pompelup. Gros pétage de plombs, fils qui se touchent, bière tiède… on ne saura jamais. Il n’empêche qu’ils se sont demandé c’que pouvait bien donner une 919 en mode full ! Mais full de chez full hein ! Débarrassée de toutes ces brides et contraintes réglementaires. C’est juste démentiel…

Alors ils en ont pris une, et l’ont passée en mode warrior ! Comme vous le savez, la Porsche 919 est une hybride. A l’arrière, un V4 turbo de 2.0 l pour 500 ch et sur les roues avant, un moteur électrique de 400 ch accompagné d’un double système de récupération d’énergie, combiné au freinage et à l’échappement pour recharger le bazar, équivalent à la batterie pour son véhicule…. enfin presque !

Mais ça, c’était pour répondre encore une fois au règlement. Mis à par que maintenant, y’a plus de règlement. Donc après s’être mis nous tous nus pour aller courir dans les bois, les ingénieurs de chez Porsche ont fait péter toutes les brides du V4 turbo qui se retrouve boosté à 720 ch… Oui, 360 ch litre ça commence à chauffer dans la turbine ! Et avec les 400 ch électriques, le pilote se retrouve en pleine négociation avec plus de 1100 ch sous le pied droit (1120 pour les matheux !). 

Au niveau du poids, ils ont grattés un peu partout, histoire de faire passer l’engin de 875 kg à 849. C’est toujours ça de gagné. Surtout que le rapport poids / puissance passe allègrement sous 1… 

Tout ça c’est bien, mais il faut que ça passe sur l’bitume et que ça y reste. Du coup, l’aéro a été revue, sans aucune contrainte là aussi. De l’appui de partout sans oublier un coeff’ amélioré pour ne pas la transformer en parpaings. Même si à la base, la 919 n’a rien à voir avec un Cayenne ou une Volvo 850 ! Les jupes latérales sont nouvelles, l’aileron plus large est désormais équipé d’un DRS (Système mobile pour réduire la trainée en ligne droite) et l’empattement est rallongé pour une plus grande stabilité dans les rapides.

Le résultat est violent et juste HA-LLU-CI-NANT ! On se demande comment Neel Jani, André Lotterer et Timo Bernhard, les 3 pilotes chargés de dompter le monstre ne se sont pas désintégrés à l’assaut du Raidillon passé à 307 km/h en encaissant plus de 5G ! Dans les lignes droites, la 919 accrochait 359 km/h. 

Et le tonnerre a claqué du côté de la Belgique puisque Neel Jani, au top de sa forme, à bouclé les 7,004 km du circuit belge en 1’41”770… emportant au passage le record absolu de la piste, à 8 dixièmes de Lewis Hamilton qui avait signé un 1’42”553 au volant de sa Mercedes W08 lors des qualifs de GP de F1 de l’année dernière. C’est aussi 12 secondes au meilleurs chrono d’un proto LMP1 ! Le potentiel est là, et on se rend compte à quel point le règlement peut brider ces missiles. 

La vidéo parle d’elle même. La Porsche 919 est juste soudée au sol et la vitesse des passages donne le tournis ! De la bouche de Neel Jani, c’est l’expérience la plus incroyable qu’il ait vécu (Il aurait été intéressant d’avoir le feeling de Mark Webber habitué à a F1!).

Et vu que tout le monde a pris son panard, Porsche à l’intention d’offrir à cette 919 démentiel, une tournée d’adieu sur d’autres circuit avant qu’elle ne rejoigne définitivement le musée de la marque. 

© Geowin97 Car Channel

LB-Motorsport Video / Photos via signatures éventuelles


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.