BMW M3 E46… V10 ! 5



Généralement quand t’as une M3, t’as pas réellement besoin de jouer aux gros bras. Enfin, t’as c’qu’il faut sous le capot. Mais non, c’est comme si Rocco se faisait rallonger l’tuyau ! Et pas de 10 cm… Parce que la M3, elle passe direct au 10 cylindres en V, en mode libérés et… énervés !

Pour gagner des watts y’a plusieurs solutions… Après tout dépend du nombre de watts et des croyances du proprio. Certains ne jurent que par l’atmo, d’autres n’hésitent pas à faire passer le bourrin sous respiration artificielle, compressé ou turbalisé, enfin d’autres misent sur la cylindrée… parfois, on tombe sur des chtarbés qui font un peu tout en même temps !

Enfin, la M3 qui débarque, elle reste atmo et maison. Atmo puisque son moulin est maintenant le célèbre V10 5.0l directement issu de la compet’, qui a fait le bonheur des M5 et M6. Apparemment, Phil Morrison le proprio de la M3 et accessoirement, boss de Driftworks, n’a pas cherché à tomber dans l’outrancier. Le V10 est libéré en recevant une ligne équipée d’une valve motorisée pour la délivrer en mode full. Et les gars, quand ce 5.0l de 500 ch, vous le laissez chanter, il devient juste délirant, puisqu’il a été enregistré à plus de 130 db.

Au niveau du bloc, il est remappé équipé d’un filtre à air Pipercross déplacé pour mieux respirer et reçoit quelques éléments revus et renforcés, mais rien d’interne, le S85 a largement c’qu’il faut dans les pistons pour faire partir les gommards en fumée. Surtout que pour envoyer les watts du V10 au roues arrière, Phil y a collé une boite 6 manuelle de M3 E90 accompagnée d’un différentiel. 

Au niveau du châssis, les suspat’ sont confiées à des coilovers HSD MonoPro, des barres plus grosses, des bras arrière réglables de chez H&R et quelques bricoles pour tortiller du cul sans que ça parte en saucisse ! Le freinage est revu à la hausse et tente de se cacher derrière des roues que Phil change en fonction de son humeur… Il passe ainsi de BBS en 19′ en provenance d’une CSL à des AC Schnitzer T2.

Dans l’habitacle, le volant, les baquets et la banquette proviennent d’une CSL. Le tableau de bord et les panneaux de porte reçoivent un placage en Kevlar blanc de chez Ac Schnitzer. Enfin un combiné Sono/TV/GPS prend place sur la console centrale. 

Enfin pour terminer, les ailes ont été légèrement tirées pour recevoir les roulettes. Le becquet carbone vient d’un CSL, le front lip en carbone de chez AC Schnitzer, les répétiteurs sont blanc et les feux arrière passent au Leds. 

Ca devrait suffire ! Malgré la longue liste de modifs, l’engin joue la sobriété. Mais une fois que le V10 se réveille, il hurle sa race et passe en mode “destruction de pneus”. Une drifteuse qui sert de show car pour le business de Phil… et quel show car !

© Driftworks



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “BMW M3 E46… V10 !