Peugeot RCZ Bimota – Dommage… 3



Au rayon des collaborations improbables mais qui fonctionnent, on a entre autres la pizza chèvre/miel/speck… Et la Peugeot RCZ Bimota. Nul ne sait ni comment ni pourquoi une marque de bécane Italienne a peine ressuscitée de la faillite s’est alliée à une marque française de voitures avec des volants de Majorette, ni pourquoi un mec a décidé un jour de foutre du miel sur sa pizza. Tentons de répondre au moins à l’une des deux questions…

Pour beaucoup, la RCZ est une voiture foutrement réussie sur le plan du style, mais à laquelle il manque un peu de noblesse dans les moteurs. C’est aussi mon avis. La capacité des constructeurs français à nous souffler le chaud et le froid se vérifie encore et toujours. De superbes concept cars mais qui ne donnent rien en production.  Le jour ou Peugeot ose donc commercialiser un véhicule porteur d’image, donc forcément pas un best-seller, ils y collent dedans des 4 cylindres THP à la fiabilité approximative, et a la puissance maximale de 270cv. Ce qui est bien, mais pas top pour aller coller des feuilles a certains autres coupés de même catégorie.

Alors certes, la version Bimota ne date pas d’hier. Elle a été présentée en Janvier 2015 lors du Motor Bike Expo de Vérone, en Italie. D’ailleurs la dernière RCZ a quitté les chaines de montage à la fin de cette même année. Ce qui n’a d’ailleurs aucun lien de cause à effet. Alors pourquoi attendre 3 ans pour en parler ? Ben parce qu’on était passés a coté, on peut pas être partout à la fois ! Puis on avait piscine…

Au niveau des modifications, les ingénieurs ont retravaillé le turbo, la ligne complète avec cata sport, l’admission, le tout chapeauté par une reprog qui va bien pour faire gagner 34cv à l’engin, portant la puissance à 304 cv. Niveau châssis, les suspensions et le freinage ont également été modifiés. L’intérieur quant à lui est garni d’alcantara pour la touche sport classe. Mais dites donc c’est alléchant tout ça ! Oui mais…

Oui mais malheureusement il n’y en aura qu’une. Ça aurait pu être sympa d’avoir une petite série de l’engin. Comme un bouquet final, un jubilé, une apothéose, du Nutella sur les crêpes pour ce modèle qui n’a finalement été vendu qu’à moins de 70 000 exemplaires, mais qui à eu au moins le mérite de donner à Peugeot un peu d’audace…

©Signatures éventuelles



A propos de Julien Vidal

Imaginez un petit lapin avec un rouleau de PQ sur la tête... Ajoutez-y l'age du capitaine. Retranchez 2 et multipliez par 4. Maintenant recopiez ce que vous avez trouvé et envoyez le a 17 000 personnes par pigeon voyageur. Le premier qui revient gagne 1 million de dollars.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Peugeot RCZ Bimota – Dommage…