Cet article tombe bien parce que j’ai justement regardé ce week-end, quelques spéciales la dernière étape du WRC. Et franchement, je veux bien qu’en terme de perfs et d’efficacité, les dernières WRC sont de véritables missiles, mais niveau beauté, elles n’ont rien de commun avec c’qu’on a pu voir il y a encore quelques années… Et c’est encore plus flagrant quand on regarde la Lancia Stratos qui arrive.

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 1

Ah la Stratos…! Rassurez vous, je ne vais pas vous rabâcher son histoire pour la 10ème fois, puisque la triple championne du monde des rallyes est désormais une habituée de DLEDMV. Quand je suis tombé sur ce shooting, je me suis dit que vous planter encore une Stratos, ça pouvait friser l’indigestion… malgré la beauté et la qualité des clichés. Mais quand j’ai vu les toutes dernières caisses qui chassent le chrono dans les spéciales du championnat du monde, j’me dis que le temps a vachement changé les choses.


Lancia Stratos : La belle est la bête ! 2

Oui, je sais, c’était mieux avant… Enfin pas forcément. Ca dépend c’qu’on attend. Si on se positionne du côté technique qu’est le WRC, on ne peut nier que les Toyota Yaris, Ford Fiesta, Hyundai i20 et Citroen C3, sont surement les engins les plus efficaces qu’ait connu le rallye. Oui, n’en déplaise aux puristes, mais même les monstrueuses GrB et les chirurgicales GrA, sont derrière en terme de chrono pur… et comme en WRC, l’essentiel c’est le chrono, y’a pas discussion, c’est victoire par K.O !

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 3

Mais, si on se dit qu’au delà il y a le show, la beauté du spectacle associée à celle des voitures, je ne suis pas persuadé que les voitures actuelles battent des records de popularité lors des futurs rassemblements de voitures de course. Ouais, on en reparle dans 30 ans, à Goodwood !

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 4

S’amuser à comparer la Lancia Stratos avec une WRC actuelle, à part leur statut de voitures qui courent le championnat du monde des rallyes, c’est comme comparer un Big Mac et un couscous royal ! Ca se bouffe, mais leur seul point commun s’arrête là. Les dernières WRC sont nées de la technologie, j’oserais même dire qu’elle ont été dessinées par un logiciel ! Tout est pensé et développé dans le but de l’efficacité et de l’exploitation ultime, et ça se voit.

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 5

Si vous passez à la Stratos, on voit qu’à l’époque, les ingénieurs se creusaient les cellules grises pour trouver des solutions originales afin de grignoter des secondes en spéciales. La Stratos est compacte, vive, nerveuse. Elle aussi renifle la recherche de l’efficacité, mais comme on pouvait l’entendre il y a 40 ans. 

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 11

Pour répondre aux différents tracés et terrains, il fallait être souple et rigide à la fois, haut mais pas trop, puissant sans pour autant perdre la motricité, compacte pour être agile, mais trop, et elle devenait trop vive. Faut croire qu’avec la Stratos, ils avaient trouvé le parfait compromis… en tout cas, ses victoires le prouvent !

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 12

Elle est petite… du moins pas plus longue qu’une 205 pour la largeur d’une 306. Elle culmine à 1m11 du bitume, soit en dessous d’un Renault Spider avec son arceau. Les roues sont jetées aux 4 coins et l’empattement lui offre une agilité et une telle vivacité, qu’il fallait même contre braquer en ligne droite… mais ça tombe bien, en rallye, y’a que des virages ! 

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 13

Rajoutez lui un V6 capable de passer en 190 à 335 ch en fonction des besoins, des turbos, des catégories, des règlements, de l’âge du pilote, de la marque de ses pompes et des mensurations de sa femme, et vous obtiendrez donc la recette idéale pour gagner 3 championnats d’affilés. 

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 14

Mais là où la Stratos marque le plus son époque, c’est qu’elle est belle dehors (Dessin signé Bertone) comme dedans et elle sait le rester même en tenue de combat ! Alors que les WRC, on ne peut pas dire qu’elles le soient… même en version civile d’ailleurs où elles brillent par leur banalité transparente ! Elle est là la grosse différence… l’efficacité oui, le sport aussi, mais avec du style s’il vous plait ! Et ça, ça fait surement la différence… car c’est a mon sens, ce qu’il manque aux sport auto actuel, des voitures qui ont de la gueule ! 

Lancia Stratos : La belle est la bête ! 15

© RM Sotheby’s via Erik Fuller