Sélectionner une page

Une Lancia Stratos c’est cool, c’est mythique, c’est un vrai morceau d’histoire du rallye. Mais c’est aussi un bras, un rein, et possiblement un testicule. Face à ça, des boutiques comme Hawk vous proposent des répliques nommées HF plus optimisées et plus vraies que nature ! On vous en présente une !

Faut toujours se recentrer sur le besoin fonctionnel. C’est ce que j’ai appris en cours, et je trouve que c’est un bon départ pour parler de cette caisse. Parce qu’au fond, c’est souvent le fait de ne pas savoir traduire ce dont on a besoin qui nous fait faire des conneries. Donc si demain vous vouliez rouler en Lancia Stratos, vous feriez quoi ? Soit vous avez un bon billet de 600 000 boules et vous patientez le temps d’en trouver une à vendre, soit vous faites comme ceux qui ont envie de rouler en AC Cobra… Vous achetez une réplique !

Ouais, une réplique comme son nom l’indique, c’est la copie de l’originale, parfois mieux, plus optimisée, plus performante sauf que ben… Elle sort pas des mêmes ateliers, elle porte pas le même nom, et au fond… On s’en bat les couilles ! Si l’idée c’est de rouler dans une caisse qui vous fait plaisir, qui – à part les puristes – va venir vous les briser ?! Et puis les puristes, vous savez ce qu’on en pense ! D’ailleurs, en parlant de Stratos, les potos en ont assez parlé, donc je vous laisse cliquer par ici et par , on va pas se rebâfrer l’histoire !

Bref. Cette Stratos s’appelle avant tout Hawk HF3000. Hawk Cars c’est un spécialiste de la réplique. D’abord pour des Cobra, puis sur la Lancia Stratos. Et quand je vous écris plus haut que certaines répliques ne peuvent être distinguées des originales que par les puristes, ici on est clairement dans le délire. La voiture colle si bien aux proportions de la Lancia Stratos que toutes ses pièces sont interchangeables avec la pièce originale ! On est pas sur de la réplique de 360 Modena de chez Wish !

Donc au final c’est un peu comme un piscine hors-sol. Vous achetez le kit et le montez vous-mêmes. Et puis quitte à faire une réplique qui assume en être une, autant proposer des délires qui sortent un peu du cadre. Là où dans les 70’s Lancia plaçait un V6 Dino, on avait le choix dans les 90’s entre du 4 pattes 2.0L Lampredi, le V6 Dino 2.4L original, les V6 2.5 et 3.0L Busso de chez Alfa Romeo, et enfin le V6 Ferrari 3.0L Quattrovalvole. A la carte qu’on vous dit !

Ici c’est donc un V6 Busso 3.0L 12s de 192 bourrins qui motorise la bête. Juste l’un des (si ce n’est LE) V6 italien les plus emblématiques. Il affiche la même puissance que le Dino et permet de donner un sacré carafon à la Stratos. Quand vous avez choisi votre bloc, vous récupérez le châssis, les planchers, l’arceau, les bras, la suspension… ‘Fin bref, tout le bordel pour monter la caisse, et amusez-vous ! Ou vous laissez Hawk faire, et ils vous livrent la caisse clefs en main.

Une fois que vous avez assemblé votre mécano géant, vous avez sous les yeux un des jouets pour grands les plus délirants. Une Lancia Stratos avec un V6 Busso. On s’en fout que ce soit pas une vraie, le délire est là. On retrouve le même comportement, la même rigueur que sur l’ex-reine des Rallyes, mais avec la sonorité rauque du Busso avec un peu plus de couple (225 contre 254 Nm) et un peu plus exploitable au quotidien.

Dedans rien à envier au modèle original, et dehors l’ensemble est sublimé par une peinture gris anthracite qui met vraiment en valeur le style futuriste (des 70’s hein…) de la Stratos. En croiser une unie, qui soit civilisée sans être bariolée des décos qui vont bien, ça lui donne un air presque plus méchant, un peu sinistre. Et on adore ça ! Bon, si on causait prix dans tout ça ? Tout ce boulot vaut-il la chandelle ? Il semble oui, car ça se vend 6 fois moins cher qu’une vraie Stratos ! On remercie Cédric de Collection Privée Automobile qui nous permet d’utiliser ses photos, et si toutefois l’exemplaire de cet article vous intéresse, n’hésitez pas à le contacter car il est à vendre au moment où j’écris ces lignes.

© Collection Privée Automobile