Porsche 935 DP III – Encore…!!!! 1



A chaque fois qu’on trouve une Porsche 935 Street Legal, on vous dit que c’est un modèle unique. En fait, on vous, nous baratine, puisqu’à chaque fois, on en trouve une autre. Et quand on fouille et qu’on cherche des infos sur son histoire, encore une fois, on nous raconte que c’est la seule et unique ! A croire que des Porsche 935, y’en a à tous les coins de rues… Enfin aujourd’hui, c’est la DP III qui débarque sur DLEDMV.

La 935, c’est le bestiaux de Porsche, le missile sol-sol dans tous les sens du terme. Déjà une gueule qu’on aimerait pas croiser la nuit dans une ruelle. Ensuite une moteur shooté à l’escargot qui souffle aussi fort qu’une tornade texane ! Enfin, c’est un palmarès à rendre jaloux un cycliste dopé… 

Sur la route, il y a eu celle de Mansour Ojjeh, une Porsche 930 Turbo qui, en échange d’un gros chèque, est passée par l'”Exclusive Department” de Porsche pour être transformée en 935. Flat nose avec pop up, ailes et aileron XXL, habitacle sur mesure tendu de cuir et de technologie et flat 6 3.3 turbo boosté à 375 ch.

Plus radicale, celle de Walter Wolf qui lui, a fait le contraire. Il s’est payé une véritable 935 et a demandé à Kremer de lui redonner un peu de civilité pour pouvoir aller chercher le pain ! Châssis rehaussé et assoupli, là aussi l’habitacle a retrouvé sa moquette, ses garnitures, son cuir, sa clim et sa sono (Du sport oui, mais dans la soie… Ils sont quand même bizarres ces riches !), par contre le flat 6 n’a pas perdu une once de caractère, si ce n’est une ligne un peu plus silencieuse… Au final, c’est 740 ch, un châssis coque et une caisse en kevlar, le tout dans un baquet en cuir avec réglages électriques en jouant les mélomanes à coup de Mozart !

Mais ce n’est pas fini… Alors que j’étais en train de vous raconter l’histoire de la Porsche 924 DP Cargo, v’là t’y pas que je tombe sur le monstre qui défile sous vos yeux, la 935 DP III… Mais merde, ça n’s’arrêtera donc jamais ?! 

Alors DP, j’vais pas vous la refaire… L’un des ces préparateurs de Porsche né en 73, et toujours actif de nos jours, patati et patata… Sauf que ce qui différencie DP Motorsport de ses p’tits copains, c’est que les Kremer qui courraient en endurance, recevaient un kit signé du tuner allemand. Inspiré de celui de la 935 officielle, DP y mettait sa touche, notamment en lissant les lignes et en arrondissant les angles. Et ainsi équipée, une Porsche 935 Kremer allait remporter les 24h du Mans en 1979… reconnaissance ultime pour une équipe privée et un petit fabricant que kits. 

Et là encore, pour fêter cette victoire, DP Motorsport s’est dit qu’il fallait quand même homologuer une version. Et c’est comme ça que la DPI a vu le jour. Il s’agissait donc d’un kit qui permettait de transformer votre 930 en 935 et de se croire dans les Hunaudières, même entre l’école et la boulangerie. 

Là aussi, la voiture passe en Flat nose avec les phares pop up, ou pas, puisque le pare choc avant qui reçoit une bouche béante, est entouré de 2 longues portée. Les ailes aérées à l’avant sont élargies, mais sans commune mesure avec ce cul qui semble danser le twerk ! C’est bestial et monstrueux… du quoi rendre jalouse Nicki Minaj ! Les kits DP I et DP II équipent alors les Porsche de certains richissimes amateurs à travers la planète. Mais la mode 935 disparait peu à peu et l’histoire aurait pu s’arrêter là…

Si ce n’est qu’en 1997, un client débarque chez DP Motorsport au volant de sa 965 Turbo 3.3 qu’il a acheté 3 ans plus tôt. Fan de la 935, il est prêt à signer un gros chèque pour voir sa grenouille transformée en super grenouille. Ekkehard Zimmermann, le boss de DP, accepte et lance alors le projet DP III.

Mais pas question de ressortir un kit et de l’adapter à la 965. Les éléments vont être fabriqués en fibre de verre renforcée au carbone. Le dessin reprend celui de la Kremer, à l’identique. Pare choc avant ressemblant à une gueule prête à gober l’asphalte. De chaque côté on retrouve les longue-portée sous du plexi thermoformé qui servent de phares. Oui, pas de pop up, comme la Kremer K3. Mais des stries qui servent à aérer les freins.

A l’arrière, c’est toujours du délire… L’aileron intègre le capot moteur réhaussé. Le pare choc est modifié pour venir coller aux laaaaaaarges ailes monstrueuses ! De partout on retrouve des aérations afin d’aider le flat 6 à respirer mais surtout, dégager les calories qu’il dégage… Le turbo a été remplacé par un K27S qui souffle plus fort. La carto est revue et un nouvel échangeur vient prendre place. La ligne est libérée. Ainsi armé, le gazier passe de 320 à 450 ch ! 

Enfin, histoire de pas finir en boite de conserve au 1er virage, le châssis est revu avec des liaisons en alu accompagnées de combinés réglables H&R. Les roues sont des RH 3 parties en 9×18′ chaussées en 245/40 à l’avant et du 12,5×18′ avec des chaussettes en 335/30 derrière. 

Bien entendu, il faut du cuir, de la moquette, des sièges baquet Recaro, un volant, une sono et un arceau… Ca tombe bien puisque tout est rentré dans l’habitacle. 

Une fois terminée, la voiture a signé un 305 km/h en pointe après avoir abattu le 0 à 100 en 4,5 secondes. Et bien sûr, elle a obtenu la conformité du TÜV.

En 2017, Danny Lima, le propriétaire d’un gros garage sur Miami, le Real Muscle Car, se rend au Techno Classica d’Essen et tombe sur cette DP III qui y est exposée. Il sort son chéquier et demande le prix qu’en veut le proprio, quel qu’il soit. Surtout que la voiture n’affiche que 93.000 km… Une fois l’affaire conclue, Danny la fait rapatrier chez DP où elle va être entièrement restaurée avant d’embarquer pour Miami et rejoindre la collection de Danny qui compte déjà… une DP I et une DP II ! Elle n’aurait pas pu trouver meilleure place…!

© DP Motorsport



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Porsche 935 DP III – Encore…!!!!