Partage

Jaguar, ou Daimler XJ40, c’est actuellement le meilleur moyen de rouler en premium sans se ruiner à l’achat… C’est hallucinant comme les magnifiques berlines anglaises ont du mal à conserver la côte, et c’est tant mieux pour les Petrolheads qui ne craignent pas quelques sacrifices pour rouler différent mais surtout, dans un salon roulant. Puis entre nous, rabaissée et avec 4 belles roues, elles deviennent simplement irrésistibles !

Slammed Daimler XJ40 - Du Static pour Sa Majestic ! 1

Le piège à éviter, c’est de tomber sur le tromblon entretenu à la truelle et au mortier ! Parce qu’à partir de ce moment là, si les gros frais sont de la partie, tu comprendras ce que signifie le mot “premium” et l’anglaise peut alors passer rapidement du rêve au cauchemar. Bien que victimes des clichés tenaces, une XJ40 c’est plutôt fiable et solide… si ce n’est quelques soucis d’électronique approximative et une finition qui peut parfois ne pas être au niveau du standing revendiqué par le félin, tout va plutôt bien du côté de Coventry. L’éthanol est venu porter secours aux blocs voraces et si t’es un peu bricolo, l’entretien classique est accessible en home made. A l’arrivée, dit de cette façon, on ne comprend pas pourquoi tout le monde n’a pas une Jaguar dans son garage ! Surtout que ce qui tue ce genre de caisse, c’est plus l’immobilisme… Vaut mieux une caisse kilométrée, qui roule régulièrement, entretenue, et avec suivi, plutôt qu’une sirène qui n’a pas roulée depuis plusieurs années et peut s’avérer un groufre financier.


Slammed Daimler XJ40 - Du Static pour Sa Majestic ! 2

Il n’empêche qu’on peut se faire plaisir avec une Jaguar pour le prix d’une Laguna d’occase ! Et dire qu’il y en a qui réfléchissent encore… Surtout qu’au delà de la classe naturelle de l’anglaise, ça peut laisser le budget pour la faire sortir un peu plus du lot. Et une Jag’ shootée et chaussée, ça envoie quand même du pâté.

Slammed Daimler XJ40 - Du Static pour Sa Majestic ! 3

L’avantage avec une caisse premium, c’est que généralement, il n’y a pas besoin d’en faire des caisses. Et la Daimler XJ40 qui défile sous vos yeux en est le parfait exemple. Un droppage static, ça suffit largement… la berline se conduit sur le couple, en mode cruising, donc inutile de lui offrir un châssis digne d’un monstre de time attack. Ici, c’est Koni et ressorts d’XJR Sport devant et KW réglables adaptés à l’arrière. Un peu plus bas, un peu plus dur, et tu passes à l’étape deux…

Slammed Daimler XJ40 - Du Static pour Sa Majestic ! 4

Tu chausses… comme ici avec de rares et superbes roues Epsilon Modular dorées. D’origine en 16′, elles ont été passées en 18′ grâce à la magie du trois parties. En attendant, elles vont magnifiquement bien au gros chat qui semble désormais glisser sur le bitume. 

Slammed Daimler XJ40 - Du Static pour Sa Majestic ! 5

Dans l’habitacle, c’est le luxe originel… Cuir pleine leur Connolly, moquette épaisse, bois précieux et lumières tamisées. Ambiance incomparable dans laquelle on se vautre égoïstement en s’disant que le gars garé à côté de vous, dans son moderne et si tendance Peugeot 3008, il n’a rien compris lui ! 

© Mike Crawat – MikeCrawatPhotography & signatures éventuelles


Partage