Pour les fans de BMW, le Graal c’est de se payer une cure de chez Alpina ou AC Schnitzer… Pour Honda, le top c’est Mugen. Chez les Porschistes, rien ne vaut une bonne prépa Ruf ou Techart… Et ça continue, Oettinger pour VW, MTM pour Audi, Brabus pour Mercos… Et quand tu roules en Mazda RX7, le Nirvana, il s’appelle Re Amamiya !

Engine Sound : Re Amemiya Mazda RX7 GT300... Gran Turismo Legend 1

RE Amemiya a vu le jour en 1974 quand Isami Amemiya a décidé de devenir le premier spécialiste de la préparation sur Wankel… D’ailleurs RE signifie « Rotary Engine ». En plus des préparations moteur, châssis et carrosserie, Amemiya San décide en 95 d’engager une voiture en Super GT. Pour cela, il affute un RX7 avec un 20B (Tri rotor) atmosphérique qui va donc participer au championnat GT300. Le préparateur est rapidement considéré comme LE spécialiste des rotatifs et la reconnaissance ultime viendra en 2006 avec le titre en GT300. Depuis 2004, RE Amemiya participe également au championnat de Drift D1 GP.


Engine Sound : Re Amemiya Mazda RX7 GT300... Gran Turismo Legend 2

Enfin sur la route, les Mazda qui sortent de chez Amemiya font partie des engins les plus affutés de l’archipel. Sachant que tous les gros préparateurs japonais se tournent vers eux dès qu’il leur faut mettre les mains dans un Wankel. Le préparateur a remporté le Touge Monster de 2004 à 2007, un comparatif hyper serré organisé par Hot Version et parrainé par Keiichi Tsuchiya, qui confronte les meilleures prépas de l’année.

Engine Sound : Re Amemiya Mazda RX7 GT300... Gran Turismo Legend 3

Engine Sound : Re Amemiya Mazda RX7 GT300... Gran Turismo Legend 4

Celle qui hurle juste en dessous, c’est l’une des RX7 du GT300, avec son 20B atmo qui envoie 300 ch aux roues arrière via une boite 6 Hewland et un différentiel MazdaSpeed… Le régime ? J’en ai aucune idée… Mais à l’entendre tourner, ça va très, très haut ! 

Engine Sound : Re Amemiya Mazda RX7 GT300... Gran Turismo Legend 5

Engine Sound : Re Amemiya Mazda RX7 GT300... Gran Turismo Legend 6

Enjoy…

© HillClimb Monsters / Jordan Leist & signatures éventuelles