Vous savez c’qu’il s’est passé aux 24h du Mans de 1960 ? Non ? Pourtant, c’était un évènement en soi… C’est pour cette édition qu’une voiture américaine mythique s’est alignée pour la première fois au départ de la célèbre course d’endurance. Et pas n’importe laquelle… celle qui allait devenir le symbole de la sportive américaine, la Chevrolet Corvette !

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 1

Le premier pilote américain à participer aux 24h fut Charles Moran Jr. en 1929 sur une Continental 5.3 l (Rien à voir avec Bentley) qui rendra l’âme au 20ème tour ! Il faudra ensuite attendre 1937 pour voir un autre yankee débarquer dans la Sarthe, Laury Schell à bord d’une Delahaye 135 CS, qui aura un peu plus de chance puisqu’il abandonnera au 193ème tour, sans pour autant finir la course.


Le troisième pilote américain participera à l’édition de 1949 qui symbolisait le retour de la course après 10 années d’interruption depuis 1939. Au volant d’une Ferrari 166MM, il va marquer les esprits en s’imposant aux côtés de lord Selsdon qui était aussi le propriétaire de la voiture. 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 2

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 3

Dès l’année suivante, ils étaient 7 pilotes ricains au départ… Et au niveau des équipes, Briggs Cunningham faisait traverser l’Atlantique à deux Cadillac, une Type 61 “Coupé de Ville” et un Spider, respectivement surnommées “Clumsy Pup” et “Le Monstre”. De son côté Luigi Chinetti engageait quatre Ferrari sous la bannière américaine… toutes abandonneront.

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 4

Mais les 24h du Mans faisaient parler d’eux aux USA, et la course d’endurance, déjà référence européenne, donnait des envies de victoires aux pilotes, constructeurs et préparateurs américains. L’occasion de venir montrer à leurs homologues européens qu’ils étaient capables de les battre sur leur propre terrain de jeu. 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 9

Si les pilotes et les écuries s’alignèrent en force au fil des années, accrocher la victoire était une autre histoire. Et c’était justement le soucis… En dehors de leurs frontières, les constructeurs américains n’étaient pas pris au sérieux. Il fallait frapper un gros coup en Europe pour gagner leurs galons. 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 10

En 53, Briggs Cunningham est le premier team à grimper sur le podium avec une Cunningham C5-R motorisée par un V8 5.5 l Chrysler. Exploit qu’il rééditera l’année suivante. Mais on était encore loin de la victoire. 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 11

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 12

En 58, Phil Hill gagne l’épreuve… mais au volant d’une Ferrari 250. L’année suivante, c’est Carroll Shelby qui s’impose, et ce coup ci, en Aston Martin DBR/1. Les pilotes et les préparateurs ont beau faire des éclats, les voitures sont toujours des européennes. Même la NART (North American Racing Team) qui fait son entrée en jeu en 1960, engage des Ferrari !

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 13

C’est aussi cette même année que LA sportive américaine va enfin poser les roues dans les Hunaudières. Camoradi USA va aligner une Corvette C1 (Aux côtés de deux Maserati Tipo 61 Birdcage ainsi qu’une Longtail). De son côté Briggs Cunningham en inscrit trois. C’est l’une d’entre elle qui défile gentiment sous vos yeux. 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 14

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 15

Cunningham achète trois Corvette équipées du V8 4,6 l injection de 290 ch, une direction plus directe, des freins et suspensions renforcés, une boite manuelle 4 rapports, un différentiel, un radiateur gros volume et, détail ultime, la radio a été supprimée ! 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 16

Avant de les embarquer pour l’Europe, les ingénieurs de Cunningham se penchent sur la sportive. Les amortos sont remplacés par des Koni, les jantes des Halibrand chaussées en Firestone course, deux pompes à essence Bendix viennent abreuver le V8, une barre stab’ est posée au train avant, le réservoir gagne du volume, des conduits de refroidissement sont installés et les sièges d’origine sont remplacés par des baquets Douglas Skytrain C-47.

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 17

En face, on retrouvait l’élite sportive européenne, avec les Ferrari 250 TR59 et 250 GT SWB, Aston Martin DBR1, Porsche 718 ainsi que les 356B Carrera, Lotus Elite MK14, Triumph TRS, Maserati Tipo 61, Jaguar E2A, Alfa Romeo Giulietta SV Spyder et bien d’autres. Sachant qu’en plus de ça, Ferrari doit absolument s’imposer pour assurer le titre du Championnat du monde FIA ​​des voitures de sport. Et quand Enzo veut gagner, il met le paquet…

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 18

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 19

La pluie va s’abattre toute la nuit par intermittence. Deux des trois Corvette de Cunninghan terminent dans les bacs à graviers. Celle de Camoradi abandonne à quelques tours de l’arrivée. Il ne reste donc que la troisème voiture de Cunningham qui, une fois le drapeau à damier tombé, termine à une honorable 8ème place au général, mais surtout, accroche la victoire de classe. Une première… pour les USA et la Corvette. 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 20

Depuis la Corvette a continué de venir régulièrement montrer ses capacités aux 24h du Mans. Sans parvenir à s’imposer au général, elle peut pourtant se targuer d’un beau palmarès composé de victoires de classes. D’autres sportives américaines, viendront s’aligner à ses côtés, les Cobra, Cobra Daytona et bin entendu Ford GT40 qui viendra enfin apporter les victoires tant entendues. Au fil des évolutions du règlement, ses rivales vinrent tenter leur chance, Ford Torino, Chevrolet Monza, Dodge Charger, Chevrolet Camaro… sans éclats.

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 21

Après l’épopée des Groupe C dans les 80’s et au début des 90’s, la Corvette fait son retour et vient de frotter à sa rivale de l’époque, la Viper GTS-R qui va alors survoler la catégorie en 98, 99 et 2000. Mais justement, en 99, les choses deviennent sérieuses avec l’arrivée du Corvette Racing et le développement de la C5-R, suivie par les C6.R, C6 R1 puis la C7.R. A son tour, la ‘Vette va alors rafler 10 victoires de classe de 2001 à 2015… Puis la C6.R va s’offrir une retentissante 5ème place au général en 2005 et 4ème en 2006…

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 22

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 23

Quoiqu’il en soit, depuis la C1, et à chaque fois que le règlement le permettait, la Corvette n’a quasiment plus quitté le circuit du Mans… Et l’arrivée de la future C8, avec son V8 en position centrale arrière, laisse déjà présager que la guerre des Hunaudières n’est pas prête de s’arrêter !

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 24

Quant à cette magnifique C1 qui a ouvert les hostilités, elle fait désormais partie du Panthéon du sport auto américain, mai aussi de celui des 24h du Mans. Elle est précieusement  conservée et exposé au musée Petersen en Californie. 

'60 Corvette C1... Les V8 débarquent aux 24h du Mans ! 25

© Silodrome via Ted7