D’un coté il y a la Nissan Micra. Citadine chiante au style douteux. De l’autre, il y a les supercars. En général des coupés ultra sportif faits de carbones et de moteurs assoiffés de sang comme la Nissan GTR. Et si on mélange les deux ?

Nissan Micra V6 Twin-Turbo - Mimicracra fait n'importe quoi ! 2

Qu’est-ce qui est rond, anémique, et qui traîne une mamie un dimanche matin ? Un indice ? On l’entend souvent haut dans les tours en fond de 1ère suivit d’une odeur de disque d’embrayage rendant son dernier souffle. Bravo, c’est effectivement une CITADINE (je l’écris en gros pour vous faire du mal) et pas n’importe laquelle, la Nissan Micra.

Pour rappel, la version la plus sportive de la Nissan Micra K12 est avec le bloc 1.6L de 110ch appelée alors “SR”. Je confirme, il y a des petites bombes bien plus jolies ou marrantes avec ce genre de cavalerie. Bien assez pour rouler comme un fils de sa mère dans les centre-ville je présume. Mais en ce qui concerne les courses de côte, vous auriez fait une salade de soupapes sauce huile brûlée bien avant la fin de la saison. Julien vous l’avait présentée sous son ancienne config, avec un V6 de Nissan Maxima. Aujourd’hui, elle a fait un échange standard dans la violence.

Nissan Micra V6 Twin-Turbo - Mimicracra fait n'importe quoi ! 3

Des lignes féminines, un regard totalement à la masse avec ses yeux hauts perchés et une calandre en “moustache”. C’est certain, on est sur du non-binaire/genré presque végan. Et tout à coup, elle lui pousse une sacrée paire de couille aussi grosse qu’un wagon citerne qui répond au nom de : VQ35DETT. Ce moteur arraché d’une GTR encore fumante et la chose la plus indécente qu’on puisse faire à une Micra. Elle peut même se retrouver dans la catégorie “Bondage” d’un célèbre site porno dont je tairais le nom. Ambiance.

Nissan Micra V6 Twin-Turbo - Mimicracra fait n'importe quoi ! 4

Ce V6 est aussi réputé que le 2JZ chez Toyota. Décliné en innombrables versions toutes aussi fiables les unes que les autres, sa réputation n’est plus à faire. Je le disais plus haut, son ancienne config avait un V6 de Maxima sous le nom de VQ35DE de 2.0L de cylindrée, même code moteur, mais c’est mieux quand ça sort d’une GTR. Il vous casse les oreilles dans les Nissan 350Z “straight-piped” et vous souffle dans les bronches quand vous pouvez à peine apercevoir la fameuse Godzilla de loin, très loin. Ici, il produit 650ch et 700nm de couple sur les 4 roues pour un 0 à 100 en à peine 2 secondes.

Boite 5 vitesses de Nissan Navara, freinage de Nissan 370Z, jantes DTM Gravity, le tout en moteur central et un poids total de 1100kg. C’est clair, ce n’est plus la Micra toute frêle et tremblante. Elle arrive tout droit des enfers pour manger des supercars sans mâcher. Pour comparer, la Lamborghini Huracan fait 610ch, mais elle met 1 seconde de plus sur le 0 à 100. Oui, j’aime comparer des trucs incomparables.

Evidemment, rien n’a été laissé au hasard. Le monstre fabriqué par les Néo-Zélandais de TheLab arbore une aérodynamique dessinée spécialement pour le New Zealand Superlap Series. Elle est digne des plus grands monstres de Time Attack. Parlons un peu du pilote. Paul Radisich commence sa carrière en 1983 au volant d’une Trueno, raflant un tas de prix, et gagne un tas encore plus grand de compétitions (il faudrait un article entier dédié, vous êtes pas prêts) il mit alors toute sa vigueur dans cette saloperie lors de sa participation.

Nissan Micra V6 Twin-Turbo - Mimicracra fait n'importe quoi ! 6

Et le résultat est franchement pas dégueu. Elle serait sortie en Hot Wheels j’en aurais acheté dix. On le sait, tout peut se swapper, on a vu des 2JZ dans des Nissan Patrol, des LS6 dans des E30, mais alors coller un V6 de GTR dans une pauvre Nissan Micra de 2004, fallait oser. Comme une Clio V6, elle devient alors très agressive avec ses voies élargies et son moteur en position centrale. Mais trêve de paroles, place au bruit :

© Vidéo / Photos : HillClimb Monsters TheLab

Nissan Micra V6 Twin-Turbo - Mimicracra fait n'importe quoi ! 7