Je ne sais pas pour vous, mais moi à chaque fois que je croise un combi, je me dis qu’il y a une paire d’artisans qui doivent se mordre les doigts de s’être séparés de leurs vieux utilitaires. Sérieux, allez faire un tour sur les sites d’annonces, un truc de fou, certains modèles s’affichent à des tarifs qui auraient pu leur permettre de s’offrir une retraite peinards ! De nos jours, c’est l’engin idéal pour qui souhaite combiner l’utile à l’agréable. Un véritable lifestyle à lui tout seul.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 1

A chacun ses vices, pour ma part c’est les VW ! Pour preuve, j’ai eu des Golf 1, un Corrado G60 et je voue un véritable culte aux modèles aircooled. Que ce soit le Combi, Cox, Fastback, Notch, Variant, Type 181… je les aime tous. Il y a quelques décennies, Volkswagen a eu une idée de génie en développant tout une gamme autour du Flat 4 en position arrière. Une véritable success story, où d’ailleurs certains d’entres eux allaient être érigés en légendes roulantes de la marque, à l’image de la Cox et du Combi.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 2


En consultant mes réseaux sociaux, un repère de grands gamins passionnés de caisses en tout genre, je tombe sur l’un des vans qui me fait fantasmer depuis bien longtemps. Celui-ci appartient à Thibaut, un pote qui tout comme moi, est amoureux de la marque de Wolfsburg. Ni une ni deux, je l’appelle pour le shooter avec mes amis de la team Cf photography.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 3

Pendant que Sandra et Cédric mitraillent le Combi dans tous les sens pour ne pas mourir de froid, j’embarque mon pote se réchauffer dans ma caisse afin d’en apprendre un peu plus sur son bus. Comme beaucoup d’entre nous, vu la hausse des prix en France de ces modèles mythiques, Thibaut est allé voir ce qui se passe à l’étranger. Après avoir longuement hésité sur l’import d’un Panel depuis les USA, il tombe finalement sur l’annonce d’un passionné anglais.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 4

Son précieux était là, devant ses yeux ! Il se trouvait à Londres et coup de bol était en conduite à gauche. Pas une seconde à perdre pour prendre un aller simple pour le Royaume-Uni. Arrivé au point de rendez-vous, un échange rapide avec le propriétaire et la vente est conclue. Quelques semaines plus tard, Thibaut repartait avec la banane, sa fourgonnette chargée sur le plateau et des idées plein la tête. Une fois arrivé chez lui, il commence par un check sur l’historique de l’ancêtre et se rend compte que celui-ci a pas mal bourlingué. Né en Allemagne dans les années ’60, il partait vers les Etats-Unis comme camionnette active pendant plusieurs années. Après un état de service bien chargé, il allait se retrouver en Angleterre pour une retraite bien méritée.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 5

A l’image de la Reine Mère et de ses tenues colorées, les anglais aiment rouler dans des caisses atypiques. Lors de l’achat, le combi est déjà modifié d’un peu partout. Le moteur est un 1900cc alimenté par deux carbus Weber 44, mais Thibaut songe à les remplacer par deux 40. Tant que nous sommes dans les futures modifs, la suppression du boîtier de direction est envisagée, celui-ci ayant trop de jeu et étant trop bas, il mange sévère. Un kit crémaillère plug and play se fixant sur les ancrages d’origines prendra surement sa place.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 6

Cet utilitaire est la parfaite combinaison entre le look racé et la charge utile ! Pour un look Delivery Express qui lui va bien, les passages de roues sont modifiés et réhaussés à l’intérieur de la cabine. Le train avant est quant à lui rétrécie pour y loger un set de jantes en 17″ emprunté à une Porsche Boxter. Une fois le véhicule lancé et chargé du nécessaire pour prendre l’apéro lors des meetings, il faut bien pouvoir le freiner ! Pour cela Thibaut fait confiance à un freinage prélevé sur une Porsche 944.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 7

Pour le côté utile, le proprio envisage l’installation d’un petit clic-clac, d’un frigo et d’un réchaud qui rendront à coup sûr les déplacements sur les meetings plus sympas et conviviaux. Pour finir l’article sur une note historique et accessoirement pour votre culture perso, ce combi est une interprétation du van bleu appartenant au concessionnaire VW-Porsche “Chick Iverson” situé à Newport Beach, en Californie.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 8

Pour les plus jeunes d’entre vous, ça n’vous parlera pas, mais Iverson possédait la première concession VW à Orange County. Ce fut aussi le premier à importer la marque Porsche sur la côte ouest après la Seconde Guerre mondiale. Ce concessionnaire vendra par la suite les marques Rolls Royce, Audi et Chevrolet qui assoiront son statut de meilleur vendeur d’autos de Newport Beach dans les années 60. Cette population grandissante permettra à l’homme de côtoyer les plus grandes stars de l’époque, comme John Wayne à qui il vendra un VW Type 3. Les deux hommes deviendront d’ailleurs amis ! Pour preuve Wayne sera le témoin de mariage d’Iverson. Une amitié qui se poursuit même après la mort des deux hommes puisque leurs sépultures sont l’une à coté de l’autre.

VW Combi 1963 - Combiner l'utile à l'agréable 9

Je tiens particulièrement à remercier Sandra et Cédric, qui malgré les températures négatives et le vent, ont été nos rayons de soleil de la matinée grâce à leur bonne humeur.

© Cf Photography