Pourquoi à chaque fois que je tombe sur une Peugeot 505 qui démonte, c’est toujours à l’étranger qu’elle se trouve ? Sérieux les gars ! Vous avez peur de quoi ? Que vos potes vous taquinent, que vos femmes vous quittent si vous achetez une française ?! C’est sûr que d’un point de vue pécunier, à la revente, vous n’allez pas forcément vous y retrouver. Mais une chose est certaine, vous aurez clairement plus de style et de personnalité que vos potes qui roulent en allemandes…

'88 PEUGEOT 505 GTi - Go To Indonesia ! 1

Je pense qu’il est inutile de vous faire un énième topo sur la Peugeot 505. Les copains vous en ont déjà parlé ici, puis là en version drift énervé et moi-même en break racle bitume. Le modèle qui vous est présenté aujourd’hui est une version GTi que je vous ai dénichée en Indonésie. Dans les années 80, la marque au lion est plutôt satisfaite des chiffres de ventes de sa grande routière. Les séries GR, SR, etc… se vendent bien mais donnent une image pépère à sa berline. Peugeot va donc doter la 505 de motorisations plus puissantes pour attirer les cadres et les papas pressés. Une version Turbo fait son apparition pour dynamiser les ventes, puis la marque va profiter de son V6 PRV développé avec Renault et Volvo pour proposer cette motorisation de 170 ch dans la gamme.

'88 PEUGEOT 505 GTi - Go To Indonesia ! 2


La berline que vous voyez sur les clichés est sortie d’usine en 1988. Moins puissante que la V6 il n’empêche qu’avec ses 130 ch en propulsion, il y avait déjà de quoi s’amuser sur les petites routes, d’autant plus qu’à l’époque, la grosse berline accusait moins de 1400 sur la balance. La GTi se différencie des autres grâce à un pare-choc spécifique à l’avant, à un becquet de malle repris à la Turbo et à un jeu de jantes alu. C’est tous ces petits détails qui font que Ekkitambo, le propriétaire, ait craqué sur notre belle française.


'88 PEUGEOT 505 GTi - Go To Indonesia ! 3

Avant de vous parler des diverses transformations, faut savoir que nos amis indonésiens sont très branchés caisses européennes avec de nombreux clubs pour chaque marque. Ekkitambo aurait pu faire comme ses potes et s’orienter de nouveau vers une berline allemande, mais non, son kiffe à lui c’est de rouler différent. Lorsqu’il aperçoit le long capot de la frenchy dans un garage du coin, il s’empresse de vendre sa Merco W202 et de réfléchir aux futures modifs de sa nouvelle berline.


'88 PEUGEOT 505 GTi - Go To Indonesia ! 4

Vous connaissez tous le dicton “quand sobriété rime avec efficacité”, non ? Ekkitambo l’applique parfaitement sur sa Peugeot 505. Esthétiquement, pourquoi dénaturer une auto déjà agressive dans sa configuration d’origine. La carrosserie reçoit juste un voile de peinture, le proprio préférant porter une intention toute particulière à la liaison au sol. Le fameux duo gagnant : droppage et set de jantes qui va bien.

'88 PEUGEOT 505 GTi - Go To Indonesia ! 5

Pour un claquage au sol dans les règles, pas de secret cela se passe via l’installation d’une suspension pneumatique au quatre coins de l’auto. Pour les jantes, ce sont des WEDS Sport IAA en 9 x 17″, montées sur des pneumatiques Falken de 225/40.

'88 PEUGEOT 505 GTi - Go To Indonesia ! 6

L’habitacle est identique à sa sortie d’usine, nous retrouvons toujours le volant d’origine issu de la Turbo Injection, la climatisation d’époque qui était une option et une sellerie cuir en excellent état. Pas de superflu, l’idée étant de rester le plus proche de l’origine et de pouvoir s’en servir tous les jours.

'88 PEUGEOT 505 GTi - Go To Indonesia ! 7

Depuis le shooting, Ekkitambo est repassé du côté obscur en s’achetant un w123 qu’il a passée en airride. C’est la seule modification effectuée sur sa Mercedes Benz car pour l’instant la 505 reste son daily principal. En écrivant cet article, je me suis mis à rêver qu’un jour, un de nos lecteurs français me contactera pour que l’on parle de sa vieille française shootée au Pompelup!

© GETTIN LOW