La Mercedes 190… on vous en a parlé en long, en large, en diagonale, en hatchback, en Evo 1, en Evo 2, en swappée, en airride, en AMG, en DTM, en drift, bref, à toutes les sauces. Aujourd’hui, c’est en mode racing et bien énervée qu’elle pose ses roues sur DLEDMV. Prête pour les track days…

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 1

Quand tu te cherches une base pour un projet track days, t’as deux écoles qui s’affrontent. La première cherche pas à se faire chier en misant sur du classique, BMW, Honda, Sub’… voyez, toutes ces marques où les sportives sont aussi faciles à trouver qu’à préparer. Puis vous avez les seconds, ceux qui préfèrent faire autrement, quitte à se faire chier pour trouver les pièces.

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 2


C’est le cas du proprio puisqu’en partant d’une Mercedes 190, le gars s’est lancé un défit parce qu’en dehors des versions shootées par les sorciers de chez Cosworth, y’avait pas grand chose de sportif dans la gamme. Avec sa 190, Mercedes voulait rajeunir sa clientèle, pas forcément la voir s’enrouler autour d’un arbre.

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 3

Du coup, avec la 190, la base est bonne à partir du moment où on veut shooter le bloc en mode gros goret turbalisé ou compressé… et encore ! Autant maitriser l’art du swap. Comme ici…

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 4

C’est donc un 6 en ligne 3.2 l, le M104, celui qu’on retrouvait sous le capot des Classe E W124 et W210 avant que la marque à l’étoile ne passe au V6, qui a emménagé sous le capot de la 190. Avec 220 ch dans les conduits, il a déjà c’qu’il faut pour remuer la tôle de la baby mercos. En y étant il est accompagné d’une injection plus goulue, d’une nouvelle gestion et d’une ligne inox en straight pipe pour lui faire tutoyer les 250 bourrins qui déboulent, via une boite 5 manuelle, sur les roues arrière aidées par un autobloq’.

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 5

Pour passer tout ce bau monde au sol, le châssis est renforcé, maintenu par du Koni à l’avant et du Bilstein / H&R à l’arrière. Les barres stab’ sont plus grosses et le freinage a lui aussi pris du grade et les disques sont percés. Ils se dévoilent à peine à travers les jantes OZ Racing de 18″ chaussées en pneus Achilles de 225/35.

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 6

Avec un tel ramage, fallait un plumage à la hauteur. La berline est équipée du kit complet d’une 2.3 16s, pis peinte en blanc et orange pour la partie inférieure. Les vitres sont en lexan, les rétros obus sont de type M3 et sur le coffre, on retrouve un aileron qui aurait bien sa place dans un épisode de la saga F&F. On comprend bien que la Mercos n’est pas là pour aller faire la course aux promos mais plus pour celle au chrono.

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 7

Et ça ne s’arrange pas une fois dans l’habitacle où ça ne rigole plus du tout ! C’est vide, dépouillé, débarrassé de presque tout, du 100% tôle apparente. Arceau six points, baquets Sparco avec harnais 4 points, volant NRG en snap off et compte tours Autometer. Un console centrale en carbone reçoit la collection de manos, quelques commutateurs et le coupe circuit.

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 8

Pour le reste, cette 190 est juste un jouet au volant duquel son proprio s’amuse à limer l’asphalte des différents circuits de Floride. Avec son cheptel de 250 canassons pour un poids qui flirte avec les 900 kg, elle a de quoi montrer ses fesses à des caisses qui affichaient un ADN pourtant plus sportif. D’autant plus que le 6 en ligne libéré doit hurler sa race… Maintenant, si vous aviez un projet circuit, rien ne vous empêche de lorgner du côté des berlines étoilées qui, avec un peu de talent et d’imagination, peuvent avoir un potentiel aussi violent que surprenant…

Mercedes 190 3.2 l - Track mode... 9

© LuvCas79 via BaT