La Saab 9-3, c’est la p’tite fillote de la Saab 900. D’ailleurs de 94 jusqu’à 98, elle s’appellera Saab 900 NG (New Generation) avant d’être rebaptisée 9-3. Et en digne descendante, elle se devait de reprendre le flambeau de la 900 T16. Ce sera la 9-3 Viggen. Chez RBM, on s’est juste dit qu’avec ce nom d’avion de chasse, elle devait envoyer du lourd sur la route…

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 1

C’est pour cela qu’ils sont allés lui chercher 500 ch des entrailles… Mais avant d’en arriver là, prenons le temps de faire un peu connaissance avec la Saab 9-3 Viggen, hommage à l’avion de chasse Saab 37 Viggen, développé dans les années 60, mis en service en 72 et retiré en 2005… donc toujours en service pendant la courte carrière de la Viggen, de 99 à 2002.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 2


Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 3

La Saab 900 NG a vu le jour en 94. Un an plus tard, Saab tombe dans le giron de General Motors qui aussitôt lance la refonte de la berline qui deviendra 9-3 à partir de 98. Les modifications sont bien plus nombreuses et importantes que ce que le laisse imaginer le style qui n’a quasiment pas changé en dehors d’une nouvelle calandre et de nouveaux pare-chocs. Nouvelle suspension, nouveaux réglages, finition revue à la hausse, fiabilité accrue, sécurité passive plus poussée… Si ce n’est sa robe, la Saab 9-3 est réellement une nouvelle voiture pleine d’ambition… GM va jusqu’à y greffer un bloc mazouté TiD d’origine Opel. Si c’est pas malheureux !


Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 4

Heureusement la marque va aussi recevoir le feu vert pour développer et commercialiser un version plus excitante. La Saab 9-3 Viggen va venir chapeauter la gamme pour proposer un compromis entre le luxe et le sport, et ce, que ce soit en berline, coupé ou cabriolet. L’objectif est de limiter la production à 2500 voitures par an, toutes carrosseries confondues.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 5

Pourtant la 9-3 Viggen était plutôt bien née. Le châssis, celui de la 900 Aéro, bien que vieillissant (celui de l’Opel Vectra de 88, revu par les ingénieurs suédois), va être confié à TWR (Tom Walkinshaw Racing) qui va devoir rigidifier le train avant pour lui faire encaisser les watts et le couple (dont l’arrivée est en mode ON-OFF) pour tout faire passer au sol et surtout faire en sorte que ça y reste. Ils feront pour le mieux, et s’en sortiront plutôt  pas mal en rigidifiant l’ensemble, d’autant plus qu’il n’y a ni antipatinage, ni autobloquant pour essayer de l’aider. Le freinage est légèrement revu à la hausse avec disques percés et rainurés.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 6

Il faut bien ça pour encaisser les charges du nouveau locataire qui a emménagé sous le capot. C’est toujours le valeureux bloc B made in Saab, un 4 cylindres apparu en 72 et shooté au turbo à partir de 77. Revu en 81, il recevait des culasses doubles arbres et 16 soupapes en 84 avant d’être un nouvelle fois modernisé en 90 pour passer en 2.3 l. C’est lui qui va servir de base. Il est équipé d’une nouvelle gestion maison, d’un turbo Mitsubishi TD04HL, d’un échangeur plus volumineux et d’une nouvelle ligne d’échappement. Les pistons sont refroidis par jet d’huile, les soupapes d’échappement sont en Nimonic (un alliage de nickel) et celles d’admission refroidies au sodium. Le 4 pattes revendique 225 ch à 5500 trs pour un couple de 342 Nm qui déboule sans crier garde à 2500 trs, obligeant de le brider sur les deux premiers rapports. En parlant de la boite, c’est une manuelle à 5 rapports avec embrayage et cardans renforcés.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 7

Il n’empêche que la 9-3 Viggen c’est le genre d’engin dont on ne pense pas spontanément, mais quand on a l’occasion de l’essayer, on en resort pas indemne. Elle offre un tempérament de teigneuse énervée. Le bloc vous envoie des uppercuts et le train avant vous donne un peu de taff, même si ça reste bien maitrisé dans l’ensemble. A noter qu’en 2001, elle passera à 230 ch et recevra un antipatinage.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 8

Pour l’histoire, la Saab 9-3 Viggen va être championne d’Europe de Rallycross en 99, pilotée par Per Eklund. Avec l’équipe Trollspeed, ils vont avoir l’idée d’aligner la bombe suédoise à Pikes Peak. Mais je vous en ai déjà parlé

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 9

En fait, c’est maintenant que RBM Performance entre en jeu et que les choses sérieuses commencent. RBM, c’est le spécialiste des Saab dont la réputation et la notoriété sont aujourd’hui largement passées au delà de nos frontières. Après avoir sorti une 900 T16 dantesque, ils s’en sont pris à une 9-3 Viggen avec la même recette, un look d’origine qui cache un moteur et un châssis démentiels.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 10

Pistons et bielles forgées, culasse compet’ avec nouveaux arbres à cames, grosses soupapes, ressorts et guides renforcés, admission et échappement optimisés avec filtre à air sport, injecteurs gros débit 750 cc avec pompe à essence grosse capacité, delivery pipe et turbo intake pipe de chez Do88, turbo GT2871R, dump valve Forge, intercooler XXL alu MapTun Performance, ligne complète en inox avec catalyseur racing, nouvelle gestion sur mesure signée MapTun Performance.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 11

Abreuvé à l’E85, le 2.3 l turbo affiche désormais 500 ch à 5500 trs (rupteur à 7000) pour 660 Nm de couple à 5000 trs, sachant que plus de la moitié est déjà disponible à 2300 trs ! Pour passer tout ce beau monde au sol, la transmission est maintenant confiée à une boite 6 manuelle renforcée avec DGL Quaife. L’embrayage MapTun Stage 3 est capable d’encaisser jusqu’à 700 Nm.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 12

Au niveau châssis, les supports moteur et de boite ont été renforcés, tout comme les paliers d’amortisseurs avant. Les silent blocs sont des Powerflew. La suspension est maintenant composée de combinés Bilstein B6 avec ressorts courts Eibach qui rabaissent la caisse de 20 mm. Barre antirapprochement avant et arrière, barre antiroulis plus grosse à l’arrière, barre de renfort pour le berceau et on finit avec la crémaillère renforcée.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 13

En cas d’excès d’optimisme, le freinage a pris du grade. Etriers 6 pistons devant et 4 pistons derrière, pour mordre des disques de 336 mm de diamètre, le tout signé MapTun Performance. Les flexibles sont en inox. L’ensemble se cache difficilement derrière des jantes alu Turbine 2 en 19″ ou, selon l’humeur, des 3 branches forgées en 18″, réalisées sur mesure par RBM.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 14

Allez, on finit par les touches esthétiques… cherchez pas, c’est soft. Pas d’ostentatoire. Simplement des clignos avant US, des répétiteurs fumés et des coques de rétros carbone. Carbone qu’on retrouve un peu de partout dans l’habitacle, sur le tableau de bord, la console centrale, les poignées de portes, et sur le volant avec du cuir. Pour le reste, c’est comme au jour de sa sortie d’usine.

Avec cette 9-3 Viggen, RBM Performance s’est fendu d’un missile sol-sol qui cache bien son jeu… Capable d’accrocher plus de 300 compteur, l’équipe a su rendre le coupé suédois aussi performant qu’efficace. Magnifiquement mis en valeur par les clichés de Max Renaud Photographe.

Saab 9-3 Viggen R500 by RBM - Un truc de viking ! 15

 

© Max Renaud PhotographeRBM PerformanceSaab Heritage