La Honda Civic, c’est un véritable virus. Mais pas de ceux qui se soignent avec des suppos… nan, un truc à vous dresser les poils et vous faire aimer les bagnoles. Et pour cela, pas obligé de lui enfiler un jogging en VTi ou Type R. Même en break elle peut s’avérer… surprenante !

'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 1

En 1970, quand Honda présente son “people’s car plan”, il va donner naissance à la Civic, qui se veut être une voiture citoyenne, habitable et propre… 50 ans, 11 générations et 18 millions d’exemplaires plus tard, elle est devenue une institution pour la marque japonaise et… les amateurs de sportives. Née pour aller séduire les écolos américains et européens, elle va au fil des générations et évolutions, devenir une icône des beaux quartiers et des sportifs adeptes de moteurs envoutants. Mais pas que… la Civic, c’est la citadine à tout faire avec, pour ne rien gâcher, un bonne bouille.

'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 2


'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 3

Celle qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la 2ème génération, commercialisée de fin 79 jusqu’en 84, avec une p’tit chirurgie esthétique en 82. C’est aussi la première génération de Civic à avoir eu droit à une version break. Les deux générations suivantes auront droit à une version Shuttle… sorte de mini van, avant d’être abandonnée. L’Europe verra le retour du break dans les 90’s avec une version assemblée en Angleterre en commun avec Rover. Mais le “vrai” come back se fera avec la 9ème génération en 2011. Sans succès… malgré un engagement en BTCC ! Depuis, le break (tourer ou wagon… appelez le comme vous voulez !) a à nouveau disparu de la famille Civic.


'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 4

Bon, maintenant que vous savez presque tout sur la Civic Break, revenons en à notre modèle de 83. Je ne sais pas si c’est avec l’âge, mais je trouve que c’est la génération la plus potentiellement exploitable pour y coller une bonne cure de pompelup. Il faut croire que Rutledge Wood (spécialiste en sport auto US sur NBC Sports et présentateur de Top Gear USA) pensait la même chose puisque la Civic Break qui défile devant vos yeux dormait il y a encore quelques années dans son garage.

'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 5

Il s’agit d’un modèle de 1983, un des derniers avant l’entrée en jeu de la 3ème génération présentée en septembre 83. Après avoir acheté sa caisse, Rutledge l’a confiée aux gars de chez Mainstream Performance. Ils ont commencé par refaire la carrosserie en y apportant quelques détails… robe Tank Green de chez Nissan, pare-chocs, chromes et calandre noir satiné, discrète lèvre inférieure à l’avant et demie galerie sur la partie arrière du toit. Des ressorts courts Eibach se chargent de rabaisser légèrement l’avant, alors qu’à l’arrière, les ressorts à lames sont montés sur des cales de rabaissement. Un jeu d’Enkei 92 en 15″ remplissent les ailes. C’est simple, c’est beau… et ça continue dedans.

'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 6

Vert… tout est vert. Les baquets Recaro Trophy de Golf 2 GTi avec cuir Celery Green et tissu tartan, le tableau de bord, la moquette, le ciel de toit, les panneaux de portes… on aurait pu craindre à une overdose, mais finalement ça passe plutôt pas mal. D’autant plus avec le compte tours Auto Gage et le Nardi bois monté sur un quick release NRG en alu anodisé Cherry Blossom Red.

Pourquoi cette touche rosée ? Il suffit de soulever le capot pour avoir la réponse. La baie a pris cette teinte afin de recevoir un B18B1, le 4 cylindres 1.8 l 16s de l’Acura Integra LS de 95. Fort de 142 ch d’origine, il reçoit le renfort d’une admission goulue, et d’un collecteur avec ligne MagnaFlow en full inox. Débridés, les watts filent aux roues avant via une boite 5 manuelle empruntée à une Integra GSR.

'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 7

'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 8

Deux p’tites anecdotes qui montrent l’esprit de Rutledge… le pommeau Momo en bois, il l’a piqué à Tanner Foust. Il équipait une Nissan 300 ZX que conduisait le pilote américain dans un épisode de la saison 1 de Top Gear. Enfin quand le 4 cylindres 1.8 l a emménagé sous le capot, il manquait de la place pour y coller la batterie… Wood a donc eu l’idée de la déplacer dans le coffre, mais histoire de ne pas gâcher l’ambiance, il l’a faite poser dans un glacière… un mec cool, qui sait porter de l’attention aux détails, sans pour autant se prendre la tête.

'83 Honda Civic Break - Vous avez dit originale ?! 9

© Mecum