Sélectionner une page

Aux States, le Ford F100, c’est devenu une de ces légendes de la route qu’on se doit obligatoirement de respecter à défaut de se retrouver pendu après avoir été trempé dans le goudron avec, pour les moins chanceux, des plumes dans l’cul. Enfin je crois… il n’empêche que le pick-up est devenu une institution à l’image d’Elvis et de Pornhub !

Depuis qu’il a été commercialisé grâce à la Ford T en 1925, le pick-up est devenu un incontournable de l’Amérique profonde. Les surfeurs le rendront tendance sur la côte ouest. Puis les constructeurs réussiront à le proposer à toutes les sauces… pour en faire un engin tendance, pratique et familial. A tel point que toutes les 30 secondes, un client américain signe le bon de commande d’un Ford F-Serie ! Et c’est comme ça depuis 1943, à travers 14 générations qui se sont succédées pour plus de 14,1 millions de pick-up assemblées.

Le pick-up y est devenu une telle institution que vous n’avez pas un collectionneur ou amateurs de caisses américains qui n’en possède pas un. Du Ram SRT10 au Chevrolet SSR en passant par les classiques que sont les C10 ou justement les F100.

Aux States, quand tu as de la caillasse, tu remplis ton garage aussi bien avec de la Porsche qu’avec une classique américaine shootée à la sauce custom ou restomod. Oui là bas, rouler en caisse modifiée ça fait partie de la culture des petrolheads. Et s’offrir un engin signé par un grand nom du custom, c’est tout aussi prestigieux que de déambuler dans la dernière Ferrari ou McLaren.

Ce Ford F100 est un modèle de 2ème génération… surement celle qui a le plus marqué la famille F-Serie de par son look aussi cool qu’impressionnant. un châssis, une cabine et cette face avant musclée et totalement atypique, reflet d’une époque aujourd’hui quasiment oubliée… et dire qu’il y en a qui veulent nous faire croire que les bagnoles n’ont rien à voir avec le patrimoine et la culture ! En tout cas, ce F100, avec sa gueule impressionnante, il s’affiche comme un engin robuste voire indestructible… un rugbyman que rien ne semble pouvoir arrêter ! Comme quoi même un utilitaire peut avoir de la gueule… ou du moins c’est peut être pour ça que le pick-up, aux States, est devenu aussi populaire.

Il n’empêche que la base est là et qu’elle va vite plaire aux spécialistes du custom, comme le modèle blanc qui vous pulvérise la rétine depuis le début de l’article et qui porte le doux petit nom de White Lightnin… et qui ne sort pas d’un seul garage. En effet, son proprio s’est offert un best of ! Plutôt que de confier son F100 à un seul spécialiste, ils sont plusieurs à s’être penchés sur son cas, chacun dans sa spécialité.

Du coup, le châssis et la mécanique ont été confiés à Walton Fabrication, un pro californien. La carrosserie est signée Rocky Mountain Custom, alors que c’est T&K Auto Body qui s’est occupé de la peinture, tous les deux basés dans le Montana. Et pour finir l’habitacle vient de chez Deluxe Automotive Interior Stylists.

L’engin a été présenté au SEMA 2014 avant d’aller faire le show à l’ISCA de Salt Lake City où il  marqué les esprits. Bien entendu tout a été refait… du châssis qui n’a rien à envier à une sportive moderne, jusqu’à l’habitacle qui pourrait rendre jalouse une Bentley, en passant par le V8 qui a de quoi tordre l’arbre de transmission. Pour le look, c’est subjectif… mais pour ne pas aimer, faut surement posséder un labrador et rouler en BX.

Le pick-up repose maintenant sur un châssis tout ce qu’il y a de plus moderne avec double triangulations, direction assistée, combinés réglables, freinage XXL, jantes Schott personnalisées et shooté par un V8 de 5.4 l compressé emprunté à un Ford F-150 Lightning SVT et accompagné de sa boitoto 4R100. Le gazier trouve sa place dans un shaved bay aussi blanc que chromé… il inspire via une admission libérée et expire à travers une ligne full inox réalisée sur mesure. De lui faire taquiner les 400 bourrins.

Avec un tel cheptel, l’utilitaire a de quoi faire le beau. La caisse entièrement été refaite à grand renfort de détails… notez les feux frenchés, les lèvres inférieures avec les petits pare-chocs à l’avant, les prises d’air sur les ailes, la casquette de pare-brise… et cette robe immaculée qui essaye de le faire passer pour un ange ! Seul le logo Ford de la ridelle ose une touche de bleu turquoise…

Une nuance reprise joyeusement dans l’habitacle devenu le royaume du blanc et du bleu… c’est sobre et clean avec la clim, la sono, une sellerie cuir biton, l’instrumentation digitale bien que le tableau de bord soit pasé en mode soft avec une console centrale sur mesure. Quelques touches de chrome et une finition chirurgicale pour un résultat percutant et finalement hyper banale. Mais qu’est ce que ça lui va bien…

Ce Ford F100 c’est l’archétype du custom à la sauce barbecue. Ou comment réussir à kiffer la route au volant de ce qui était le parfait symbole du paysan de l’Arkansas. Ca donnerait presque envie de faire la même chose… sur un utilitaire tricolore. Quoi ? Non… j’ai pas dit C15 !

© Mecum