Sélectionner une page

Dans le quidam des mortels avec un chouill’ de culture auto, la Plymouth Fury, c’est Christine. L’esprit d’un serial killer réincarné dans un coupé ricain rouge, sorti de l’imagination de Stephen King avant d’être porté à l’écran par John Carpenter. Mais s’il en est vraiment un qui aurait vraiment eu sa place dans un film d’horreur, c’est le wagon qui débarque. Un monstre prêt à dévorer l’asphalte et y laissant deux grosses traces noires fumantes… un Land Speed Car tout droit venu de l’enfer !

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 1

Un Land Speed Car, c’est une caisse banale, du genre à servir de déplaçoir dans les profondes contrées populaires de l’Arkansas ou du Maine. En gros c’est Mireille Matthieu… tout le monde la connait, a un jour fredonné une de ses chansons, mais pour y trouver du sex appeal, faut un peu être dérangé dans sa tête ! Enfin si la Fury revendique le statut de sportive, ce n’est autre qu’un version optionnée et un peu énervée de la banale Plymouth Belvédère… dont le nom fait déjà bien moins rêver. Ce ne sera qu’à partir de 59 que la Fury deviendra un modèle à part entière. Et encore, s’il a bien eu droit à une version wagon, son véritable nom était Sport Suburdan… ouais, on aimait bien se compliquer les choses chez Chrysler à l’époque !

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 2

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 3

Enfin il n’empêche qu’entre Suburdan, Belvédère et Fury, y’a pas photo, le nom le plus cool c’est bien le dernier des trois. D’autant plus que le physique était identique… si ce n’est que le premier était un break, le deuxième une berline et le troisième un coupé. Donc bon, on va rester sur une Plymouth Fury… de toute façon, c’est comme cela que l’appelle Greg Friedrich son proprio… car à la base, c’est bien une Fury ! J’vous laisse vous servir une aspirine, je vous attends…

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 4

Ah ces ricains et leur sale habitude de faire les choses différemment. C’est vrai, Greg il aurait pu se contenter de transformer un Suburdan. Eh bien non, à la place, il est parti d’une Plymouth Fury Sedan 4 portes de 60 pour en faire un coupé avant d’y rajouter le cul d’un Wagon… ben oui, pourquoi faire simple ? Donc maintenant qu’il n’y a plus de doute sur les origines du modèle et son nom, on peut continuer.

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 5

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 6

L’objectif de Greg était de faire de sa banale berline un missile sel-sel pour aller chasser le record sur le lac asséché de Bonneville, haut lieu des kamikazes en recherche de Vmax. A la base le projet reposait sur un coupé Ford 34 shooté par un V8 Hemi 572 avant que ce soit finalement la Fury qui serve de base avec un bloc moins copieux, mais plus moderne, lançant ainsi ce qui allait devenir le Project 606. C’est l’équipe de Gizmos Custom Cars (situé à Minneapolis) qui s’est chargé de la transformation. Et les gars, dont la spécialité est de réaliser les drags les plus rapides qu’on croise sur le sol américain, ils y sont pas allés à la pince à épiler !

Le châssis tubulaire a été réalisé sur mesure en tubes chromés Molly 4130. La caisse a été récupérée avant que les panneaux ne soient modifiés et réalisés par les carrossiers – tôliers maison. Le look est aussi spécial que spatial, sobre et lisse comme un galet avant d’être habillé en gris satiné signé House of Kolor. Traversant le capot le blower vient gaver le V8 Hemi 528 ci Gen2 (8.6 l) laissé en atmo et accompagné d’une boite 4 et d’un pont Jeffco. Tout a été revu et l’équipe de Gizmos n’a pas hésité à s’entourer des meilleurs spécialistes. Ainsi, Wheeler Racing Engines s’est chargé de l’électronique pendant que Porter Muffler a créé et assemblé la ligne complète inox.

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 7

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 8

Dans le désordre, les suspensions viennent de chez Afco Racing, le freinage de chez Brembo, les jantes sont des Forgeline Heritage Series CR3, des trois parties forgées avec enjoliveur en titane, affichant du 9 et 12 x 20″ et chaussées en Mickey Thompson. Avec 780 ch et un couple de remorqueur, l’engin est capable de passer la barre des 200 Mph (320 km/h) à Bonneville, mais aussi d’aller rafler le « Coolest Car Award » du magazine Cruis’News décerné lors du Detroit Autorama 2020 avant de faire le show il y a encore quelques semaines au SEMA de Las Vegas.

Plymouth Fury Wagon Land Speed Car : Project 606 9

© Gizmos Custom Cars