Fiat 125 Hybride… Berline passée en coupé, swappée V6 R32 !


Fiat, ça peut faire sourire ! Surtout la 125, berline de la fin 60’s… La parpaing dans toute sa splendeur… La rouille en plus ! Période faste pour la famille Agnelli, qui vendait des voitures à la pelle ! Les Fiat étaient alors de bonnes berlines robustes, fiables, simples, mais qui avaient tendance à mal vieillir. Quoique…!

Fiat 125 Hybride

La 125 est en pleine période « discount » de Fiat, celle des années 60 et 70. Il se murmure qu’à cette époque, la famille Agnelli achetait son acier à bas prix auprès des armateurs lorsqu’ils désossaient leurs paquebots, et que le traitement anticorrosion était limité au stricte minimum… D’ou cette fâcheuse tendance à mal supporter les climats « humides »… Mais les usines tournaient à plein pot, notamment grâce aux diverses licence que laissait Fiat aux constructeurs d’Europe de l’est, tels FSO, Polski, Zastava… Des voitures rudimentaires, à bas prix, mais d’une fiabilité à toute épreuve (finalement plus c’est simple, moins ça tombe en panne…!) qui s’écoulaient par milliers sur les marchés polonais, turques, argentins… 


Ce que le constructeur n’avait pas anticipé, c’est que cette image lui a collé à la carrosserie rouillée pendant des décennies… Même encore aujourd’hui, les clichés sont tenaces !

La 125 ici présente, est totalement hybride, avec plus de 40 ans d’avance ! Hybride dans le sens ou le tuning est passé par là.

Fiat 125 HybrideQQ

Hybride esthétiquement d’abord, puisque la berline perd ses portes arrières, voit son empatement raccourci et se retrouve ainsi avec l’allure d’un coupé. Coupé qe Fiat avait envisagé en son temps, mais qui restera au stade de prototype.


Hybride mécaniquement… Et pas qu’un peu ! Puisque le train avant reçoit simplement (Façon de parler !) un VR6 d’origine VW, piqué sur une Golf R32 ! Oui, ça rentre… Au chausse pied ! Relativement compact puisque pourvu d’un « V » à 15°, il n’empêche qu’il faut être couillu et un peu Kamikaze dans l’âme pour oser un tel swap ! Pour le reste, je n’en sais pas plus que vous, aucune info au niveau du châssis, de la boîte, les freins… Juste un « Work in progress ! » Parce qu’avec les 250 ch et les presque 33 mkg, l’ensemble doit se prendre de grosses claques à chaque pression sur la pédale de droite !

Fiat 125 Hybrideengine

Encore un bel exemple que finalement la passion n’a pas de limite… Et qu’une banale Fiat à l’image plus que banale peut devenir intéressante… Voire effrayante !

© Vidéo : wolfsgruppe

Laisser un commentaire